Monde

Comment ruiner une peinture à 1,5 million de dollars

Temps de lecture : 2 min

Garder son équilibre dans un musée n'est pas chose aisée...

Ce pauvre garçon d'une dizaine d'années a passé une bien mauvaise journée. En pleine visite guidée d'une exposition dans un des musées de Taïwan, le malheureux perd l'équilibre en face d'une peinture à l'huile datant du XVIIe siècle: Fleurs de Paolo Porpora. En voulant se rattraper, le garçon tente de s'appuyer sur le chef-d'œuvre au prix dérisoire d'1,5 millions de dollars et perce la toile accidentellement.

Il aurait pu s'écarter furtivement, feindre de n'avoir rien fait, mais c'est trop tard, on l'a vu. Heureusement pour lui, les organisateurs de l'événement ont été conciliants, selon Focus Taiwan News Channel:

«[Andrea] Rossi [la conservatrice de l'exposition] a demandé que le garçon ne soit pas tenu pour responsable et que qu'on ne demande pas à la famille d'assurer le coût de la restauration.»

Comme quoi, il en faut peu pour ruiner une toile de plusieurs milliers d'euros...

Slate.fr

Newsletters

Le mur est tout ce qu'il reste à Trump

Le mur est tout ce qu'il reste à Trump

L’état d’urgence signé par Trump n’est qu’une nouvelle manifestation de son obsession pour un mur qui, loin de protéger les États-Unis, a pour fonction de sauver la peau présidentielle.

«Même en prenant perpétuité, je n’aurais jamais le temps d’apprendre tout ce que je veux ici!»

«Même en prenant perpétuité, je n’aurais jamais le temps d’apprendre tout ce que je veux ici!»

Du temps du shah, dans les geôles iraniennes, entre deux séances de torture, les prisonnières et détenus politiques s'en sont remis à la culture.

Une élue américaine défend la peine de mort en citant la crucifixion de Jésus

Une élue américaine défend la peine de mort en citant la crucifixion de Jésus

Sans la peine de mort, Jésus n'aurait pas pu mourir pour racheter nos péchés.

Newsletters