Culture

Les pires et les meilleurs derniers épisodes de séries, en un graphique

Temps de lecture : 2 min

Les internautes ont parlé. En tête, «Breaking Bad» et en meilleure progression par rapport au reste, «Glee».

Photo promotionnelle de la série Breaking Bad
Photo promotionnelle de la série Breaking Bad

Réaliser un final de série est un exercice délicat. Les spectateurs ont été au rendez-vous pendant trois, cinq, dix (voire 56) saisons et les adieux se doivent d'être à la hauteur.

Quelle série a su donner le plus beau mot de la fin? Pour le savoir, Slate.com a réalisé un graphique à partir des notes données par les internautes sur le site IMDB. Le point noir donne la note moyenne de la série pour chaque épisode, la flèche indique la note donnée à l'épisode final.

«Glee» au finish

C'est la série musicale Glee qui affiche la plus belle progression. Le final –un épisode spécial de deux heures– a visiblement conquis les internautes qui lui donnent une note 9, alors que la moyenne des épisodes se situait plutôt à 6,7.

La série culte Breaking Bad arrive en tête du classement avec un final à 10/10. Les internautes ne l'ont pas trouvé beaucoup mieux que les épisodes précédents: il faut dire qu'avec une note moyenne 9,5 par épisode, il était difficile de faire mieux.

Et la série la plus décevante? Dexter. Après huit saisons, le grand final a laissé plus d'un internaute sur sa faim. Alors qu'ils donnaient à la série une note moyenne de 8,9 par épisode, le final plonge à 4,8 sur 10.

Slate.fr

Newsletters

La Chine censure l'hymne des manifestations à Hong Kong

La Chine censure l'hymne des manifestations à Hong Kong

La chanson «Do You Hear the People Sing?» est la dernière victime de la grande muraille numérique chinoise.

Enfant, je redoutais la fin de «Quitte ou double» présentée par Zappy Max

Enfant, je redoutais la fin de «Quitte ou double» présentée par Zappy Max

Inévitablement liée au souvenir sonore de son «Quitte ou double» lancé avec enthousiasme, la mort de l'animateur éveille en moi un autre et terrible souvenir.

Tolkien ne serait pas devenu Tolkien sans Oxford

Tolkien ne serait pas devenu Tolkien sans Oxford

J. R. R. Tolkien a passé cinquante ans à Oxford. Le biopic de l'écrivain, en salle ce 19 juin, revient sur ses années d'étudiant dans la cité universitaire, décisives dans l'invention de son univers.

Newsletters