Partager cet article

Trois des héros du Thalys Amsterdam-Paris avaient changé de wagon car le wifi était mauvais

À l'Élysée, lundi 24 août 2015. REUTERS/Philippe Wojazer.

À l'Élysée, lundi 24 août 2015. REUTERS/Philippe Wojazer.

Trois des hommes qui ont maîtrisé Ayoub El Khazzani avaient démarré leur voyage dans une autre voiture que la voiture 12, où ont eu lieu les faits.

C'est le genre de détails qui fait la différence entre un fait divers marquant et une tragédie d'ampleur. Selon des détails de la conférence de presse du dimanche 23 août rapportés par divers journaux, les trois Américains qui ont maîtrisé l'individu qui voulait ouvrir le feu dans le Thalys Amsterdam-Paris, vendredi 21 août, avaient démarré leur voyage dans une autre voiture que la voiture 12, où ont eu lieu les faits.

En embarquant dans le train à Amsterdam, les trois hommes n'ont pas pu trouver leurs sièges en première classe et se sont assis ailleurs, a expliqué l'un d'entre eux, Anthony Sadler:

«Nous avions des billets dans la voiture de première classe où ont eu lieu les événements, mais nous nous étions assis dans une voiture différente car nous n'avions pas réussi à trouver nos sièges au début. Nous avons décidé de changer de voiture car le wifi n'était pas très bon et nous sommes dit que, puisque nous avions des sièges de première classe, autant aller en première classe. Nous avons donc décidé de rejoindre cette voiture après environ une demi-heure de trajet.»

«Allons-y!»

Spencer Stone a, lui, raconté qu'il était profondément endormi quand il a été réveillé par les bruits de bagarre entre Ayoub El Khazzani et le Franco-Américain Mark Moogalian, la première personne qui s'est jetée sur lui pour le maîtriser: son ami Alek Skarlatos lui a alors tapé sur l'épaule en lui disant «Allons-y!».

L'assaillant n'était pas lui non plus, quand il est monté dans le train à Bruxelles, dans la voiture 12, mais s'est rendu dans les toilettes de celle-ci pour monter son arme, comme le rappelle France TV Info:

«Quand le train redémarre et file vers Paris avec 554 personnes à son bord, l'homme est installé dans la voiture 11, la dernière. Une première classe. Dans cette voiture voyage notamment l'acteur Jean-Hugues Anglade, ses deux enfants et sa compagne. Peu après le départ, Ayoub El Khazzani se rend dans les toilettes de la voiture voisine, la 12, et s'y s'enferme avec son sac à dos.»

Spencer Stone, Alek Skarlatos, Anthony Sadler et Chris Norman, le Britannique qui les a aidés lors des événements, ont été faits chevaliers de la Légion d'honneur à l'Élysée ce lundi 24 août au matin. François Hollande a salué «[leur] courage, [leur] sang-froid, cette responsabilité qui [leur] a permis, à mains nues, de maîtriser un individu surarmé».

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte