Santé / Sciences

Pourquoi oublions-nous fréquemment quel jour de la semaine nous sommes ?

Temps de lecture : 2 min

Du moins du mardi au jeudi ou en cas de jours fériés...

Capture d'écran du site Frabz
Capture d'écran du site Frabz

Des psychologues de l’université de Lincoln, York et Hertfordshire ont réalisé une étude sur notre perception des jours de la semaine. Elle a été publiée dans la revue PLoS ONE dans le cadre d’une recherche intitulée «représentation mentale» de la semaine.

40% des participants se trompent et disent être la veille ou le lendemain du jour où ils sont interrogés. Ce qui pose problème? Les jours qui font partie de la «litanie» de la semaine et que l’on associe à rien de particulier. Par exemple, l’erreur la plus répandue est de confondre mercredi et jeudi.

Avec des semaines comprenant des jours fériés, le pourcentage de confusion monte jusqu’à 50% et les gens disent avoir l’impression d’avoir un jour en retard dans leur semaine. Le docteur David Hellis explique:

«Notre recherche montrent que les cycles temporelles peuvent influencer la cognition, même quand ils sont socialement construits

Représentation collective et langage

Le lundi et le vendredi échappent eux à l’oubli. Les personnes interrogées s’en rappellent deux fois mieux. Comme le rapporte The Latest News, ils représentent un moment de rupture et nous en parlons beaucoup plus.

Par exemple, vous entendrez très souvent des chansons sur le lundi et le vendredi comme dans «Blue Monday» de New Order ou «Monday Morning» de Tupac, mais une chanson à propos du jeudi ou du mardi est plus rare.

D’après les chercheurs, cela vient aussi de l’association sémantique forte à ces deux jours. Lundi rime avec «ennuyeux» et «fatigue», alors que «vendredi» est synonyme de «fête» et «relâchement».

Slate.fr

Newsletters

Aux États-Unis, le tabagisme passif sévit encore au travail

Aux États-Unis, le tabagisme passif sévit encore au travail

Près de 20% des personnes actives qui ne fument pas seraient exposées à ce fléau sanitaire.

«Le polyamour n'est pas envisageable pour mon partenaire»

«Le polyamour n'est pas envisageable pour mon partenaire»

[C'est compliqué] Cette semaine, Lucile conseille Mohamed, très déstabilisé d'aimer deux hommes à la fois.

«Tu enfanteras dans la douleur», pour combien de temps encore?

«Tu enfanteras dans la douleur», pour combien de temps encore?

Le documentaire d'Ovidie met en lumière les violences obstétricales et gynécologiques et s'interroge sur la façon d'y mettre un terme.

Newsletters