Partager cet article

Un homme gagne 10.000 dollars par mois en écrivant des messages sur des pommes de terre

Une montagne de pommes de terre après la récolte. | OliBac via Flickr CC License by

Une montagne de pommes de terre après la récolte. | OliBac via Flickr CC License by

Alex Craig s’est déjà fait 30.000 dollars en trois mois avec son service d’envoi de messages personnalisés un peu particulier.

De nos jours, les idées les plus saugrenues sont parfois aussi les plus lucratives. C’est ce qu’a pensé Alex Craig, jeune Texan de 24 ans, en créant sa start-up Potato Parcel en mai 2015. L’idée: permettre aux gens d’envoyer n’importe quel message anonyme en l’écrivant sur une pomme de terre.

Cela paraît stupide et pourtant ça marche. Concurrençant directement le marché des cartes de vœux, le jeune entrepreneur a déjà récolté 30.000 dollars en trois mois. Mashable l’a interrogé:

«Il y a tellement d’applications et de nouvelles technologies qui essaient de révolutionner la communication. Je voulais faire quelque chose de bien plus simple.»

«L'idée la plus stupide jamais entendue»

Quand il a pensé son projet, sa petite amie disait que c’étaiti «l’idée la plus stupide qu’elle avait jamais entendue». Pourtant quand il a publié son concept sur le réseau social Reddit, il a réussi à collecter 2.000$ (1.740€)  de commandes en seulement vingt-quatre heures. Depuis, Alex Craig reçoit entre 750 et 1.000 commandes par mois, et gagne sa vie en ne faisant qu’écrire des messages au marqueur indélibile sur des patates.

Le site de Potato Parcell propose deux types de pommes de terre pour envoyer vos messages. L’une pour 7,99 $ (environ 7€) de 100 caractères, plus petite, et l’extra-large de 140 caractères pour 9,99 $ (environ 8,60€). Fort de son succès, Alex Craig propose aux personnes qui le souhaitent de créer des filiales à l’étranger. C’est chose faite pour l’Australie, le Canada et le Royaume-Uni. Reste encore à trouver quelqu’un pour lancer le concept en France.

Vous devez être membre de Slate+ et connecté pour pouvoir commenter.
Pour devenir membre ou vous connecter, rendez-vous sur Slate+.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte