Partager cet article

Comment bien utiliser le point-virgule

Le vilain petit canard de la ponctuation mérite bien mieux que les ;)

Il se peut, en écrivant une lettre de motivation, un mail, ou même un article pour un site d’information, que l’envie vous prenne d’utiliser un signe de ponctuation trop souvent délaissé: le point-virgule.

Ce qui aujourd’hui ne sert qu’à désigner un théâtre (ou à tenir compagnie à une fin de parenthèse) a pourtant un rôle à jouer dans la phrase.

C’est pour cela que le New Yorker, à travers une petit vidéo explicative de la «Reine de la Virgule», a tenu à nous expliquer à quel point ce petit signe a complètement été dévoyé. Inventé à la Renaissance par l’imprimeur vénitien Aldus Manutius, le point-virgule permet de dire «Attention, la phrase n’est pas finie» et de séparer plusieurs éléments d’une même phrase contenant déjà des virgules de séparation. Exemple:

«Jacob Duzsik, guitare et voix; John Famiglietti, basse; Jupiter Keyes, guitare et clavier; et Benjamin Jared Miller, batterie.»

Contrairement aux deux-points, le point-virgule ne liste pas forcément des éléments; il affine ce qui le précède. Détail très important, la partie de phrase introduite par le point-virgule doit pouvoir se suffire à elle-même.

«Utilisez le point-virgule avec prudence, ou ne l’utilisez pas du tout», conclut la «Reine de la virgule». 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte