Partager cet article

Une carte résume les stéréotypes des Chinois sur les pays d'Europe

La fonction Suggest du moteur de recherche Baidu révèle les clichés des Chinois sur l’Europe | Charles Clegg via Flickr CC License by

La fonction Suggest du moteur de recherche Baidu révèle les clichés des Chinois sur l’Europe | Charles Clegg via Flickr CC License by

Les mots suggérés par le moteur de recherche chinois Baidu permettent de révéler les obsessions des utilisateurs.

Tout comme le moteur de recherche Google, son équivalent chinois, Baidu, a une fonction de suggestion qui complète une phrase automatiquement lorsqu'on commence à taper une requête. Les mots suggérés correspondent en grande partie à ce que les internautes recherchent le plus souvent, et permettent donc de révéler les préjugés et obsessions des utilisateurs.

Pour chaque pays européen, le magazine Foreign Policy a sélectionné la recherche Baidu la plus fréquemment suggérée en langue chinoise, et les résultats sont résumés sur cette carte:

Foot et Seconde Guerre mondiale

Pour la France, la recherche la plus populaire sur Baidu est «il y a beaucoup de noirs», suivi de: «Pourquoi la France n'arrive pas à battre l'Allemagne?» Comme l'explique Foreign Policy, le sens de cette recherche est ambigu (pour des raisons de grammaire du mandarin), et il est difficile de savoir s'il s'agit d'une question historique sur la Seconde Guerre mondiale ou d'une question sur la Coupe du monde de football... Une autre question populaire sur la France est de savoir pourquoi les Français cherchent tant à arnaquer les touristes Chinois.

Sur la carte, l'Allemagne se voit tout simplement résumée à la phrase «ils ont tué des juifs», et une autre requête populaire pose la question étrange: «Pourquoi les Allemands détestent-ils Hitler?»

L'intérêt des internautes chinois pour le foot est confirmé par leurs recherches internet sur la Belgique, qui portent essentiellement sur le surnom de l'équipe nationale, «les diables rouges».

Obsessions indépendantistes

L'analyse des recherches internet révèle aussi un fort intérêt pour l'annexion et l'indépendance des pays. «Pourquoi n'annexent-ils pas le Portugal?» est la question numéro un que les internautes chinois se posent sur l'Espagne. Même chose pour l'Autriche: s'ils parlent allemand, pourquoi ne s'unissent-ils pas avec l'Allemagne? Le statut d'indépendance des îles britanniques est aussi un grand sujet de fascination. 

Certains stéréotypes sont pour ainsi dire plus communs et moins surprenants: les Ukrainiennes sont belles, la Grèce est fauchée, les Finlandais parlent bien anglais, les Hollandais sont grands et la Suisse est neutre.

D'autres correspondent à des obsessions géopolitiques chinoises: «Pourquoi la Pologne déteste-t-elle la Chine?» (le Premier ministre polonais avait boycotté la cérémonie d'ouverture des Jeux Olympiques de Pékin en 2008). L'Albanie est résumée au fait que le pays a «rompu ses relations avec la Chine» (dans les années 1970); même chose pour la Turquie, qui «s'oppose à la Chine», notamment dans le dossier du Turkestan oriental.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte