Tech & internet

Ashley Madison a gagné des millions en faisant semblant d'effacer les données des utilisateurs

Temps de lecture : 2 min

Le site de rencontres extraconjugales fait payer ce service 19 dollars.

Capture d'écran du site de rencontres Ashley Madison.
Capture d'écran du site de rencontres Ashley Madison.

Certains utilisateurs d'Ashley Madison doivent se sentir doublement floués: par le groupe de hackers «The Impact Team» qui a fait fuiter leur nom sur Internet, et par le site de rencontres extraconjugales lui-même, qui leur avait promis de supprimer toutes leurs données personnelles lorsqu'ils ont fermé leur compte.

Les utilisateurs d'Ashley Madison doivent pourtant payer le prix fort pour faire disparaître ces données sensibles: le site canadien a mis en place une fonction «full delete» («suppression totale») à 19 dollars, soit environ 17 euros.

90.000 tentatives de suppression de comptes en 2014

Grâce à ce service, Ashley Madison a gagné près de 2 millions de dollars en 2014, selon un document privé de l'entreprise, qui a fuité, relayé par BuzzFeed. À 19 dollars la transaction, cela signifie que 90.000 personnes ont (tenté de) supprimer leurs informations personnelles l'année dernière.

Dans un manifeste posté en même temps que les informations volées, le groupe de hackers avait d'ailleurs dénoncé ce service «mensonger» proposé par ALM, la société qui gère le site:

«C'est ALM qui vous a menti. Poursuivez-les et réclamez des dommages. Puis passez à autre chose. Apprenez de cette leçon et faites amende honorable. C'est embarrassant maintenant mais vous vous en remettrez.»

Slate.fr

Newsletters

Sur Wikipédia, les rédactrices sont victimes de harcèlement

Sur Wikipédia, les rédactrices sont victimes de harcèlement

Plusieurs contributrices ont déserté le site.

Le secret de Google pour réussir: piller les sites qu'il référence

Le secret de Google pour réussir: piller les sites qu'il référence

Le moteur de recherche publie allègrement leurs contenus et limite vos recherches à sa page.

La France se prépare à lutter contre les armes en 3D

La France se prépare à lutter contre les armes en 3D

Imprimées à domicile, elles sont intraçables et indétectables. Après les États-Unis, forces de l'ordre et industriels français s'emparent du sujet pour anticiper les dérives éventuelles.

Newsletters