Partager cet article

Voici une vue de la Terre et de deux typhons à couper le souffle

La terre, vue du satellite Himawari-8 | JMA/NOAA/Colorado State University

La terre, vue du satellite Himawari-8 | JMA/NOAA/Colorado State University

Un satellite japonais nous a offert une vision rare et en haute définition de la Terre et de deux typhons qui passaient au large des côtes asiatiques.

Ouah. C’est la Terre, telle qu’on l’a vue mercredi 19 août depuis le nouveau satellite météorologique japonais Himawari-8. Vous devez prendre le temps d’observer cette image, parce que... ouah.

Le Himawari-8, en rotation à 35.400 kilomètres au-dessus du Pacifique, a pris ces images toutes les dix minutes (en comparaison, les satellites météorologiques américains prennent une photo toutes les trois heures, avec une résolution deux fois moins grande), ce qui a permis d’avoir des animations extrêmement fluides. Par exemple, voici les dix dernières heures:

Les typhons jumeaux, Goni à gauche et Atsani à droite, pourraient devenir les deux premiers super typhons simultanés depuis octobre 1997. C’était la dernière fois que nous avions vécu un passage d’El Niño aussi fort, avant celui que nous sommes en train de vivre. Goni pourrait menacer les Philippines, Taïwan et le Japon au cours des prochains jours, mais Atsani pourrait rester au large des côtes.

En général, El Niño booste la formation de typhons dans le Pacifique central. L’hémisphère nord a d'ailleurs vu un nombre record de tempêtes cette année. Ce qui entraîne toutes sortes de boucles de rétroaction, renforçant notamment El Niño.

En pleine résolution (5.500 par 5.500 pixels), le GIF de Himawari-8 aurait une taille de presque un demi-gigabit. Vous pouvez aller le télécharger, si vous osez, dans les archives récentes des données de Himawari-8.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte