Culture

Vidéo: les armes les plus improbables du cinéma en 3 minutes

Temps de lecture : 2 min

Vin Diesel et sa tasse de thé, Clive Owen et sa carotte... Pour tuer quelqu’un au cinéma, le pistolet n’est pas automatique.

Trois minutes, pas plus. Ce sera assez pour vous plonger dans un petit voyage décoiffant et parfois un peu gore. Oubliez les revolvers, les mitraillettes et autres armes conventionnelles, ce supercut vous dévoile toutes les manières les plus farfelues de mourir ou d'être assommé au cinéma.

Le très Anglais Colin Firth peut faire des prouesses avec un parapluie, Jackie Chan avec une échelle, Vin Diesel avec une tasse de thé et Clive Owen avec une carotte. Woody Harrelson, quant à lui, est capable de se faire un zombie avec un banjo... Mais peut-être qu'un classique reste un classique et que rien n'égale le panache désinvolte d'Indiana Jones face à ce pauvre Cairotte qui s'embarrasse d'une sacrée démonstration de sabre. Dans cette scène, la mort est «classique», direz-vous, puisqu'à l’arme à feu, mais ce supercut compte aussi son lot de morts «improbables» et dérisoires qui substituent l'humour à l'héroïsme du film d'action.

Slate.fr

Newsletters

Emmanuel Macron va-t-il déclarer la guerre au cinéma français?

Emmanuel Macron va-t-il déclarer la guerre au cinéma français?

Le souhait du président de nommer à la tête du Centre national du cinéma l'auteur d'un rapport menaçant toute l'architecture du cinéma en France suscite une profonde inquiétude.

Trois livres pour bien vous ennuyer comme il faut cet été

Trois livres pour bien vous ennuyer comme il faut cet été

En vacances, le roman idéal est celui qui vous fait rapidement plonger dans une somnolence réparatrice. Voici notre sélection des lectures les plus propices à l'atteinte de cet objectif.

Comment Disney a mangé «Chérie, j'ai rétréci les gosses» de Yuzna et Gordon

Comment Disney a mangé «Chérie, j'ai rétréci les gosses» de Yuzna et Gordon

Les deux cinéastes, Brian Yuzna et Stuart Gordon, révélés par des films d'horreur de séries B, avaient passé quatre ans à préparer ce film. Avant de se faire broyer par la machine hollywoodienne.

Newsletters