Partager cet article

Deux hommes auraient découvert un train nazi rempli d’or en Pologne

Lingots d'or | Andrzej Barabasz via FlickrCC License by

Lingots d'or | Andrzej Barabasz via FlickrCC License by

Depuis la fin de la guerre, en Pologne, une légende affirme qu’un train rempli d’or a été abandonné par les nazis en fuite.

Dans le district de Walbrzych, en Pologne, les autorités locales ont déclaré avoir été contactées à propos d’une découverte un peu particulière faite par un Allemand et un Polonais.

Comme le raconte la BBC, deux hommes affirment avoir trouvé un train nazi rempli d’or, de gemmes et d’armes qui aurait disparu à la fin de la Seconde Guerre mondiale, alors que les Allemands étaient en train de fuir vers l’ouest. «On estime que le train aurait disparu près de ce qui est aujourd’hui la cité polonaise de Wroclaw, alors que les troupes soviétiques se rapprochaient en 1945», raconte la BBC. Les traces du train se seraient perdues près du château de Ksiaz, à trois kilomètres à peine du cabinet d’avocats où les deux chasseurs de trésors sont allés déclarer leur découverte.

 

«Des avocats, l’armée, la police et la brigade des pompiers s’en occupent», a déclaré un officiel à l’agence Reuters avant d’ajouter que «la zone n’a pas été fouillée par le passé et nous ne savons pas ce que nous pourrions trouver».

Folklore

Si les deux hommes réclament 10% de la valeur totale des biens contenus dans ce train, certaines voix se sont élevées pour dire qu’il n’y a aucune preuve que ce train existe, et qu’il fait plutôt partie du folklore local. «Beaucoup de monde a déjà cherché ce train, abîmant les lignes au passage, mais on n’a jamais rien trouvé», a expliqué une experte de la région à la Radio Wroclaw, un autre média local cité par l’agence. «Mais la légende a attisé l’imagination», a-t-elle ajouté. La BBC cite ainsi plusieurs médias locaux, qui affirment que le train faisait 150 mètres de long, qu’il transportait 300 tonnes d’or ainsi que des matériaux dangereux, et qu’il aurait été pris au piège d’un tunnel désormais inaccessible.

Et pourtant, si ce train reste une légende pour l’instant, son existence est loin d’être impossible. Reuters explique que de nombreux trains étaient effectivement utilisés par l’Allemagne nazie pour ramener le matériel vers Berlin alors qu’approchait la défaite en 1945. L’un d’entre eux, qui partait de Budapest en Hongrie, était censé ramener un trésor estimé à près de 200 millions d’euros et contenait des bijoux, de l’or, de l’argent et tableaux appartenant à des juifs hongrois. Mais, à l’époque, des soldats américains avaient intercepté le train et n’avaient pas hésité à se servir dans l’énorme butin. 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte