Tech & internet

Le piratage du site Ashley Madison et la fin de la vie privée sur Internet

Repéré par Claire Levenson, mis à jour le 21.08.2015 à 10 h 24

Repéré sur The Awl

Certains internautes ne voient dans la mise en ligne des données personnelles des utilisateurs en quête d’adultère qu’un juste retour de bâton. Pour d’autres, le piratage d’Ashley Madison pourrait bien signer un renversement de notre usage d’Internet.

Campagne publicitaire du site de rencontres extraconjugales Ashley Madison, à Bruxelles, le 24 octobre 2012 | REUTERS/François Lenoir

Campagne publicitaire du site de rencontres extraconjugales Ashley Madison, à Bruxelles, le 24 octobre 2012 | REUTERS/François Lenoir

Jusqu'ici, les piratages d'emails ont surtout visé des gens de pouvoir et des célébrités, de la direction de Sony à des actrices comme Jennifer Lawrence. Aux États-Unis, d'autres hacks récents ont révélé les numéros de sécurité sociale de millions d'employés fédéraux, ainsi que les numéros de cartes de crédit de 40 millions de clients des magasins Target, mais, pour la première fois, le piratage du site Ashley Madison révèle des secrets personnels à grande échelle. Avec la mise en ligne sur le «darknet» de données sur 32 millions d'utilisateurs de ce site de rencontres extraconjugales, on entre dans une nouvelle ère.

Pour John Herrman, dans The Awl, ce piratage est probablement sans précédent en matière d'impact négatif sur la vie de millions de personnes. Même si les médias décident, pour des raisons éthiques, de ne pas citer de noms, il est possible d'avoir accès à la base de données pour faire une recherche.

Karma

Pour l'instant, de nombreux internautes semblent soutenir les hackers d'Impact Team, qui ont révélé ces informations, avec plusieurs tweets sur le «karma» suggérant que les fuites sont bien méritées.

«Grosse surprise: payer pour tromper son conjoint a des conséquences.»

Malgré tous les plaisantins se réjouissant que les utilisateurs adultères soient démasqués, d'autres y voient une nouvelle page terrifiante dans l'histoire d'Internet, comme le journaliste Christopher Hayes:

«Oubliez Ashley Madison et remplacez-le par: vos dossiers médicaux. Votre fiche d'impôts. Votre boîte mail.»

Sécurité

Pour John Herrman, cet incident vient nous rappeler que «la protection parfaite de notre vie privée est devenue impossible».

«Il est facile de plaisanter sur le fait que ces gens utilisaient ce site pour tromper leurs conjoints. Mais plus globalement, ce hack pourrait changer notre rapport aux appareils, applications et services que nous utilisons chaque jour.»

Dans un éditorial, The Economist souligne que cette fuite est différente des autres. Alors qu'on peut changer de carte de crédit et signaler une usurpation d'identité, le hack d'Ashley Madison a le potentiel de «détruire des familles et des carrières». La sécurité d'Avid Life Media, le propriétaire du site, n'était pas plus faible que celle d'autres entreprises récemment hackées mais ses informations étaient plus sensibles:

«Si cette fuite est un signal d'alarme qui encourage les entreprises à vraiment prendre la sécurité au sérieux, note The Economist, alors cette affaire aura eu au moins une conséquence positive.»

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte