Culture

«Les eaux troubles du mojito»: générez votre titre de livre à la Philippe Delerm

Temps de lecture : 2 min

Et si «L'impensable pluie de la tequila» ou «L'éclatant souvenir de l'amaretto» étaient les best-sellers de la rentrée?

Philippe Delerm publie ce jeudi 20 août, aux éditions du Seuil, le livre Les eaux troubles du mojito, et autres belles raisons d'habiter sur terre, un recueil de courts textes annoncé par son auteur comme «solaire». Il y a dix-huit ans, le même écrivain avait réalisé un carton de librairie avec un livre au titre très similaire, La Première Gorgée de bière et autres plaisirs minuscules, qui s'était vendu à plus d'un million et demi d'exemplaires.

Un nom, un adjectif, un alcool, créer un titre de livre à la Philippe Delerm, ce n'est pas si difficile avec notre générateur: par exemple, La doucereuse fessée du Spritz (cocktail très à la mode auquel le vrai Philippe Delerm consacre d'ailleurs un texte dans son nouveau recueil).

Si vous aimez les générateurs, en voici quelques-uns avec lesquels vous pouvez aussi jouer:

– notre générateur de titres de romans français à la Houellebecq.

– notre générateur de noms de motions du Parti socialiste.

– notre générateur de noms de partis politiques.

– notre générateur d'Ig Nobel, l'anti-prix Nobel.

– notre générateur de pseudonymes de Nicolas Sarkozy, alias Paul Bismuth.

Newsletters

Splendeurs et misères d'«Illusions perdues»

Splendeurs et misères d'«Illusions perdues»

La brillante adaptation du chef-d'œuvre de Balzac par Xavier Giannoli réussit l'évocation d'une époque passée en suggérant le présent, mais surenchérit sur la noirceur au risque d'un dangereux déséquilibre.

«Succession» nous rapproche de l'expérience collective de «Game of Thrones»

«Succession» nous rapproche de l'expérience collective de «Game of Thrones»

Cette semaine, la grand-messe des séries. 

«Venom 2»: ils ont quand même réussi à faire pire que le premier

«Venom 2»: ils ont quand même réussi à faire pire que le premier

L'ennemi de Spider-Man, qui s'est retrouvé par miracle star de son propre film, a droit aujourd'hui à une suite. Et c'est comme l'adolescence, un peu moche, bête et pas toujours satisfaisant. 

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio