Économie

En réalité, le sexe ne fait pas vendre

Temps de lecture : 2 min

Et la violence non plus.

Campagne de publicité à Mumbaï. Arko Datta/Reuters
Campagne de publicité à Mumbaï. Arko Datta/Reuters

C’est une nouvelle à totalement contre-courant de l’air du temps que révèle Bloomberg Business. À contre-courant de tout ce que semble nous dire la publicité. Le sexe et la violence ne seraient au final pas des moyens stratégiques pour faire vendre à la télévision.

Le magazine publie la conclusion d’une étude menée par des chercheurs de l’Ohio, à l’origine parue dans la revue académique Psychological Bulletin. Brad Bushman, un des auteurs, affirme:

«Ça n’aide jamais d’avoir du sexe et de la violence dans les pubs. Ça blesse plutôt ou ça n’a pas d’effet du tout.»

Association d’idées

L’étude montre aussi que les hommes ont tendance à être plus réceptifs que les femmes à l’utilisation de ces deux facteurs.

Pour terminer, on découvre qu’une publicité doit prêter attention à l’univers dans lequel elle est visible. Par glissement et association d’idée, elle est associée à la plateforme qui la montre. Gamespot rappelle qu’en 2008, Barack Obama vient draguer le vote gamer avec des tracts qui apparaissent sur des sites de jeu vidéo, mais ces publicités évitent les sites violents ou contenant du sexe. Une publicité intervenant dans un cadre insistant sur la famille et l’amitié serait plus efficace de 18%.

Newsletters

Comment pourrait se dérouler la transition du franc CFA vers l'éco

Comment pourrait se dérouler la transition du franc CFA vers l'éco

Avec le passage du franc CFA à l'éco se présente l'occasion de moderniser la gestion monétaire et de lever les symboles historiques l'entourant.

Deux milliards d'animaux vivants ont été expédiés dans le monde en 2017

Deux milliards d'animaux vivants ont été expédiés dans le monde en 2017

Le commerce mondial d'animaux de ferme est en constante augmentation.

Jusqu'où peut-on tricher sur son CV sans risquer de se griller?

Jusqu'où peut-on tricher sur son CV sans risquer de se griller?

Si les recruteurs détectent une anomalie, on a évidemment de grandes chances d'être recalé·e. Pour autant, certains enjolivements légers de la réalité sont tolérés.

Newsletters