Monde

L'homme qui a tué Trayvon Martin peint des drapeaux confédérés

Temps de lecture : 2 min

Il les vend 50 dollars pièce dans un magasin d'armes de Floride qui s'est déclaré «zone sans musulman».

George Zimmerman écoute l'avocat de la défense, lors d'une audience de première comparution, le 19 novembre 2013 à Sanford, Floride. / Crédits: REUTERS
George Zimmerman écoute l'avocat de la défense, lors d'une audience de première comparution, le 19 novembre 2013 à Sanford, Floride. / Crédits: REUTERS

Andy Hallinan, propriétaire d'un magasin d'armes de Floride le Florida Gun Supply, récemment autoproclamé «zone sans musulman»– a annoncé un partenariat surprenant. Sa toute nouvelle marchandise? Des copies du drapeau confédéré peint par George Zimmerman, vendues 50 dollars pièce.

L'ancien vigile volontaire est responsable de la mort du jeune Afro-américain Trayvon Martin. Alors qu'il faisait une ronde dans son quartier de Sanford, le 26 février 2012, en Floride, George Zimmerman a abattu d'une balle dans la poitrine le jeune homme, qu'il soupçonnait d'être un voleur. Trayvon, 17 ans, n'était pas armé.

L'affaire avait ravivé les tensions raciales aux États-Unis et s'était envenimée en 2013 quand un jury populaire avait déclaré Zimmerman non coupable, considérant qu'il avait avait agi en état de légitime défense.

Combattre le «nettoyage culturel» de l'histoire

Dans ce contexte, peindre un drapeau confédéré n'a rien d'innocent. Cet emblême controversé était celui des États sudistes. Il rappelle l'esclavage et les lois ségrégationnistes.

Selon le Time, qui cite le site web du magasin, «George avait commencé à peindre un drapeau américain sur sa toile, mais il a entendu dire qu'Andy (le propriétaire du magasin) était poursuivi par le CAIR (le Conseil sur les relations américano-islamiques. En effet, sa vidéo anti-musulman, où il déclarait «je ne vais pas armer et entraîner ceux qui souhaitent blesser mes compatriotes» lui a valu d'être poursuivi en justice.

Ma peinture de drapeau confédéré représente aussi l'hypocrisie du politiquement correct qui gangrène ce pays

George Zimmerman

Zimmerman a décidé de peindre le drapeau confédéré par dessus son drapeau américain, et d'en vendre des copies afin d'aider Andy à payer ses frais de justice. Dans une vidéo mise en ligne sur le site, ils expliquent vouloir combattre le «nettoyage culturel» de l'histoire américaine.


Le geste de George Zimmerman est également un acte de défiance contre les médias et les politiques:

«Ma peinture de drapeau confédéré représente aussi l'hypocrisie du politiquement correct qui gangrène ce pays»

Slate.fr

Newsletters

Vogue, du futile à l’utile

Vogue, du futile à l’utile

Claudia Jones, une femme noire, communiste, militante... et oubliée

Claudia Jones, une femme noire, communiste, militante... et oubliée

Née dans les Caraïbes, émigrée aux Etats-Unis puis exilée à Londres, cette militante pour les droits civiques est enterrée à Londres à gauche de Karl Marx.

Comment une commune française a permis le vote d’indépendance de la Catalogne

Comment une commune française a permis le vote d’indépendance de la Catalogne

Elne se situe dans le Languedoc-Roussillon, à environ 200 kilomètres de Barcelone.

Newsletters