Partager cet article

Attentat en Thaïlande: un mannequin et blogueur mode suspecté après avoir été accusé (à tort) sur Internet

Photo Instagram de Sunny Burns.

Photo Instagram de Sunny Burns.

«Sunny Burns» affirme avoir été interrogé par la police, qui l’aurait suspecté d’avoir commis les attentats de Bangkok.

C’est un phénomène qui commence à être bien connu. Après un attentat, lorsque la police diffuse des informations (et des photos) sur le suspect potentiel, certains internautes décident de jouer au petit détective et le retrouver eux-mêmes. Quitte à accuser des innocents et à harceler leur famille. 

Nous avions assisté à ce phénomène avec les attentats de Boston en 2013, et cela s’est apparemment reproduit, dans une moindre mesure, après l’explosion d’une bombe à Bangkok lundi 17 août, provoquant la mort d’au moins 20 personnes et plus d’une centaine de personnes.

Mis à l'index sur Twitter

Suite à l'attaque, le mannequin et blogueur australien Sunny Burns, qui vit en Thaïlande, a posté une photo de lui sur Instagram expliquant qu’il allait bien pour rassurer sa famille et dire qu’il pensait aux familles des victimes. Sauf que, comme l’explique le site Vocativ, plusieurs personnes lui ont expliqué dans les commentaires que certains médias cambodgiens avaient utilisé sa photo pour la comparer à celles du suspect, que la police thaïlandaise venait de diffuser.

Sur Twitter, plusieurs personnes ont aussi fait des montages photos pour comparer les deux hommes. Un journaliste Thaïlandais a relayé l’information tout en précisant qu’ils ne savait pas ce qu’elle valait.

«Shake protéiné et gros calin»

Mais le mal était fait, Sunny Burns a du vite se défendre. En effet, il a affirmé sur Facebook que la police s’est intéressée à lui. Il a d’abord posté un selfie alors qu’il était interrogé en expliquant qu’il «pardonnait à toutes les personnes qui avaient diffusé ces horribles rumeurs sur lui.»

 

Talking with the police. I forgive everyone who spread those horrible rumours about me. I love this country and let's fight together. Let's find this bomber. I'm not a terrorist but I'm a ting tong actor :p

Posted by Private English Tutoring by Sunny on mardi 18 août 2015


«Je ne suis pas un terroriste mais je suis un acteur un peu bête :p»

Dans deux autres messages, postées quelques heures après, il dira qu’il n’a «pas idée de ce qui se passe» et que la police est «allée fouiller chez lui pour chercher des bombes». Il expliquera avoir besoin «d’un shake protéiné et d’un gros câlin» avant de sortir un argument imparable pour se défendre:

«Le terroriste ne me ressemble pas. Je ne porterais jamais ce genre de vêtements. Je suis blogueur mode…»

Un alibi costaud

Dans un dernier post sur Facebook, il a fait taire les rumeurs en publiant une photo de caméras de surveillance prise au moment de l’attaque. Il rentrait de la salle de musculation de Huay Kwang.

 

Here is the CV TV footage of where I was yesterday when I just got back from the muscle lab gym in Huai Kwang and...

Posted by Private English Tutoring by Sunny on mardi 18 août 2015


Après avoir répondu aux questions de la police, Sunny Burns a dit être disponible pour répondre aux questions des journalistes. 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte