Partager cet article

Juillet 2015, le mois le plus chaud de l'année qui devrait être la plus chaude jamais enregistrée

Une fille joue dans une cascade à la piscine à Endenich | REUTERS/Wolfgang Rattay.

Une fille joue dans une cascade à la piscine à Endenich | REUTERS/Wolfgang Rattay.

La Nasa et l’Agence météorologique japonaise confirment la hausse des températures en juillet depuis la fin du XIXe siècle.

Vous avez eu l'impression d’avoir eu trop chaud en juillet? Bien vu. La Nasa et l'Agence météorologique japonaise ont toutes deux confirmé que ce mois de juillet 2015 avait été le plus chaud de l'histoire. Dans les deux cas, leurs relevés remontent à la fin du XIXe siècle.

Sur son site, l'Agence météorologique japonaise a publié ce graphique pour mieux saisir la hausse des températures au fil des années.

El Niño

Sur Slate.com, Phil Plait a résumé les enseignements de ce graphique:

«Ce juillet a été le plus chaud depuis 1891.

Les mois de juillet les plus chauds l'ont tous été au cours de ces dernières années.

La tendance est une augmentation de 0,67°C par siècle.

1998 était une aberration statistique, le deuxième mois de juillet le plus chaud de l'histoire.

Pourquoi cette dernière information est-elle importante? Parce qu'en 1998 nous avions connu un épisode d'El Niño extrêmement fort et, au fil des ans, ils le sont de plus de plus. Et devinez quoi? Il y en a un en ce moment même, et tous les indicateurs laissent penser qu'il sera très puissant. Il devient clair que l'année 2015 sera la plus chaude de l'histoire (le record est pour l'instant détenu par 2014) et, si El Niño grossit comme prévu, 2016 sera pareil.»

Le Washington Post montre également le rôle que joue El Niño avec ces hausses de température en se basant sur les cartes de la Nasa.

La différence entre les températures du mois de juillet et la moyenne entre 1951 et 1980 | Nasa

«La carte de la Nasa sur les températures de juillet montre de grandes zones bien plus chaudes que leurs températures normales dans le Pacifique nord-ouest, l'Europe occidentale, l'Asie et l'Afrique centrale. Elle révèle également la signature révélatrice d'un épisode d'El Niño, comme le montrent les températures à la surface de la mer dans le Pacifique est et dans le Pacique centre tropical.»

Réchauffement climatique

Et ce n'est pas que juillet qui a été chaud. Le Washington Post indique que, selon l'analyse de l'Agence météorologique japonaise, «cinq des sept derniers mois jusque-là ont été les chauds enregistrés. Les deux autres (février et mars) ont pris la troisième position».

Pour ceux qui souhaitent comprendre comment on peut arriver à de tels résultats, le blog spécialisé Tamino a calculé et confirmé que, même si juillet 2015 n'était pas la plus grosse anomalie de l'histoire, il était bien le mois le plus chaud.

Pour lui, pas de doute, «le réchauffement climatique est réel. Il est causé par des humains. Et il est dangereux. Très dangereux».

Même conclusion chez Slate.com, qui, de son côté, passe en revue les points de vue des candidats républicains sur le sujet. Et devinez quoi? Ils ne sont pas tout à fait d'accord avec cette affirmation.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte