CultureEconomie

Que le marketing soit avec vous: la journée-type d'un fan de «Star Wars»

Véra Lou Derid, mis à jour le 04.09.2015 à 17 h 31

Entre commerce de produits dérivés et pop culture, comment la saga peut infiltrer chacune de nos pratiques quotidiennes.

Un fan déguisé à Toky, en mars 2015. REUTERS.

Un fan déguisé à Toky, en mars 2015. REUTERS.

Vous faisiez peut-être le pied de grue, ce vendredi 4 septembre à partir de minuit, pour obtenir vos premiers jouets tirés de l'épisode 7 de Star Wars, Le Réveil de la Force.

A l'occasion du «Force Friday» lancé par Disney, de nombreux magasins ont ouvert de nuit pour dévoiler l'avalanche de produits dérivés du nouvel épisode de la saga. En parallèle, vous pouviez aussi assister à un «live» de présentation de ces produits, pendant plus de 18 heures d'affilée, sur la chaîne YouTube dédiée à Star Wars. Le chouchou de cette nouvelle génération de produits est le petit robot Sphero BB-8, télécommandable par smartphone. 

Selon des chiffres avancés par The Independent, les fans ont dépensé plus de 20 milliards de dollars en produits dérivés depuis le premier opus, en 1977. Pour illustrer le rapport entre Star Wars, consommation et technologie, Patrice Girod, le directeur de l'exposition «Star Wars Identités», avait eu une jolie formule selon laquelle Star Wars avait tout simplement «codifié ce qu'est être un geek aujourd'hui».

Face à la campagne hyper encadrée autour du Réveil de la Force, dont chaque trailer est dévoilé au compte-gouttes, et à l'impatience grandissante des fans, les marques sont déjà prêtes à entrer dans le jeu. Après l'annonce par Disney de la construction de parcs Star Wars il y a quelques semaines, la compagnie aérienne nippone ANA a elle fait savoir que, dès octobre 2015, un avion à l'effigie de la saga (le «R2-D2 ANA») relierait différentes villes du monde. En plus de la possibilité de visionner les six premiers volets pendant le vol, les passagers trouveront entre autre des repose-tête et des nappes inspirés de l'univers de Georges Lucas...

Pour situer le niveau qu'a atteint le marketing autour de la saga, et aussi à quel point elle peut pénétrer chacune de nos pratiques quotidiennes, nous avons essayé d'imaginer une journée typique Star Wars (chacun des éléments répertoriés ici existe bel et bien. Oui, Monsieur).

7h30: je sors de mon petit lit douillet

7h45: quelqu'un a vu ma boule à thé?

 

 

7h50: pancakes ou toasts? 


 

Toasts.
 

 

8h00: mon mec est du genre tatillon, je ne dois rien laisser traîner

 

8h05: je consulte mon application Star Wars

En plus de recevoir des notifications instantanées sur l'actualité des prochains films, elle permet de réaliser des selfies «macarons Princesse Leïa» ou «Han Solo dans la glace carbonique». Sans compter des tchats avec d'autres fans par gifs ou émojis de la saga.

8h15: je m'habille

9h00: je chatte sur Facebook avec d'autres membres du jediisme

Cette religion est basée sur l'enseignement spirituel et philosophique de l'Ordre Jedi. Les adeptes du Temple de l'Ordre Jedi présentent leur religion comme directement inspirée de l'univers de Georges Lucas, mais reconnaissent le statut purement fictionnel de Star Wars. Ils déclarent être des défenseurs de la liberté d'expression, adeptes d'une religion d'amour et de tolérance, ouverte à toutes origines ethniques et orientations sexuelles. Le jediisme s'en remet à la Force comme flux métaphysique à l'origine de chaque chose sur terre. Il s'inspire entre autre du bouddhisme, du taoïsme et des travaux de Joseph Campbell et d'Alan Watts.  

10h30: je vais à la fac

Depuis 2008, l'Université de Belfast propose un cours inspiré de la saga, qui tourne autour des concepts de dualité, de paternité et de fascisme. Les professeurs se proposent aussi d'enseigner «les techniques psychologiques cachées derrière la formation des Jedi».

12h30: je participe à un concours Shyriiwook

 
 

Il existe des compétitions de «rugissement de Chewbacca» en Californie, dans l'Ohio et au Texas. L'une des plus étonnantes a eu lieu cette année, en avril 2015. Un jeune homme vivant à Chicago est victime d'une farce de sa petite amie. Elle placarde dans la ville des appels au meilleur rugissement imitant Chewie, en laissant le numéro de son copain. L'effet est immédiat, la messagerie du jeune homme se retrouve pleine de cris plaintifs. Il décide de saisir l'occasion et organise un vrai concours, avec à la clé 100 dollars à gagner. Il faut le dire, le Shyriiwook des vainqueurs est très ressemblant.

13h00: je fais une pause sushis parce que j'ai faim. Mais je ne mange jamais jap' à la fourchette.
 

13h15: je m'autorise un dessert

 

 

14h: je fais du «suédage» de Star Wars

 
 

Rendue célèbre par le film de Michel Gondry, Soyez sympa, rembobinez, la pratique consiste à recréer des extraits de ses films favoris à la maison, avec les moyens du bord. En 2012 a ainsi été lancé le projet Star Wars Uncut: avec la contribution des internautes, qui ont reconstitué des morceaux de scènes de 15 secondes, ces initiateurs ont réussi à tourner l'épisode IV, Un Nouvel espoir. En 2014, c'est une version de L'Empire contre-attaque qui voit le jour. Une autre grande mode est aussi de rejouer Star Wars en lego

15h: je vais à mon cours de sabre-laser

 

A partir de ce mois de septembre, il est possible de prendre des cours de sabre-laser à Paris. La tendance vient d'Italie et ce sport est maintenant implanté dans six pays. Duels, classement international, «société des maîtres», tout y est. La pratique du sabre-laser implique de se battre avec des bâtons de plastique fluorescents et repose aussi beaucoup sur la chorégraphie.

15h15: pendant ce temps, il faut occuper Anakin

 

La récente vidéo de ce papa qui a construit de ses deux mains un «cheval à bascule» 74-Z Speeder bike est devenue virale. Notons par ailleurs que «Anakin» est le 957e prénom le plus donné aux garçons aux Etats-Unis, et «Leia» 509e chez les filles. 

16h30: j'organise mes vacances

 

 
Des opérateurs et des agences de voyage organisent des exercussions de Djerba à Tozeur, en Tunisie. 600 km de pélerinage intergalactique qui passent par les gorges du Mides, où a lieu la course de module d'Anakin dans l'épisode I, et par le village berbère de Matmata, où sont tournées les scènes de la maison troglodyte des Skywalker.

 
 

La Villa Balbianello, dans la commune lombardienne de Lenno, n'est autre que le palais des parents de Padmé dans L'Attaque des clones. Des agences matrimoniales permettent de se marier sur le site. 

16h30: je trolle un peu les partis concurrents avec des campagnes parodiques 

 

L'univers Star Wars est devenu très présent dans les campagnes électorales, par exemple en Ukraine. Plus récemment, au Canada, un jeune homme s'est lancé dans une «campagne troll» pour les élections fédérales. Fatigué de devoir se justifier de son abstentionnisme, il a imaginé ces pancartes.

17h00: j'écris un peu à l'aide de mon convertisseur en langage Yoda

 

Un bel outil à découvrir ici.

17h15: je consulte mon fil Twitter

 

Donald Trump says he'll win the Latino vote. In related news, Emperor Palpatine says he'll win the Rebellion vote.

— Darth Vader (@DepressedDarth) 8 Juillet 2015

17h45: je rentre chez moi

 
 

La capitale islandaise, Reykjavik, a inauguré le 26 août sa première rue Dark Vador, qui se situe dans une zone industrielle de la ville. Ce changement de nom résulte de l'idée d'un internaute qui a émis cette suggestion sur un site Internet participatif appelé «Better Reykjavik», sur lequel les habitants expriment leurs priorités pour la ville et font des suggestions de projets urbains.

18h00: je prépare mon costume pour la Star Wars Celebration

 


Ce gigantesque rassemblement a lieu environ tous les deux ans, à Anaheim, en Californie. En mai dernier, 50.000 fans étaient présents, dont de plus en plus de femmes. Le costume joue un rôle essentiel dans cet événement car il est moins question d'un Congrès avec moult hot-dogs et produits dérivés que d'une fête religieuse où les fans viennent communier autour de cette entité mystérieuse qu'est la Force. Pour le côté moins cérébral, des speed-datings de fans de Star Wars, ouverts à la communauté LGBT, sont aussi organisés. Beaucoup de bébés seraient nés à la suite de ces rendez-vous.

18h30: Une douche avant l'apéro

19h: Entre copains
 

19h15: Dîner au Jedi's Burger Grill, avec un burger «Étoile noire»
 

Le premier restaurant entièrement dédié à Star Wars a ouvert en juin 2015, à Sao Paulo. 

20h45: Je me réattaque pour la 12.856e fois la première trilogie (vu qu'hier je me suis refait la deuxième)

 
Pour les fans les plus hardcores (ou ceux qui veulent se coucher plus tôt), il est même possible de se faire les six épisodes d'un coup.
 

 
 

Duvet Star Wars sur Zeppy.io, boule à thé «Étoile de la mort» via ThinkGeek, grille-pain Dark Vador via Metro, capture d'écran du tutorial pour le pancake Yoda via YouTube, Gif «Brioche sabre laser» via PICAPIXELS tumblr, poubelle RD2-D2 via ThinkGeek, coque Dark Vador sur Artfire, déguisement Yoda sur Amazon, capture d'écran lego via YouTube, baguettes Star Wars sur Coin du geek, moule à gâteau Dark Vador via ThinkGeek, Gif Yoda via Giphy, capture d'écran du jouet 74-Z «Speeder bike» via YouTube, Photo de Tatooine via REUTERS/Zouber Souissi, photo de la villa Balbianello via Flickr par davharuk, capture d'écran de la campagne parodique Dark Vador au Canada via News Barri, Photo de la Star Wars Celebration par REUTERS/David McNew, capture d'écran du site Iceland Magazine, escarpins Star Wars via Trend Hunter, gif Luke Skywalker via Giphy, capture d'écran du Jedi's Burger Grill, gif générique Star Wars via Giphy.

 

Véra Lou Derid
Véra Lou Derid (5 articles)
Journaliste
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte