Partager cet article

Vous voulez apprendre à surfer? La science peut vous aider

2010 Mavericks surfing competition / Shalom Jacobovitz via Wikimedia License by

2010 Mavericks surfing competition / Shalom Jacobovitz via Wikimedia License by

Quelques lois de physique élémentaires peuvent vous aider à mieux appréhender la vague et votre position sur la planche.

En reportage à Hawaï, la journaliste de Techinsider Kelly Dickerson est allée prendre un cours de surf de quatre-vingt-dix minutes. Et elle a constaté que quelques principes physiques assez simples pouvaient être utiles pour apprendre à se la jouer comme Kelly Slater.

          (Vous avez vu le requin passer à côté de Kelly Slater?)

Tout d’abord, et c’est peut-être l’étape la plus importante: «attraper la vague». Sachant qu’une vague peut avoir une vitesse de 15 km/h environ, il est impossible de nager sur sa planche aussi vite si l'on veut glisser dessus par la suite. C’est pour cela que «les surfeurs utilisent l’énergie potentielle gravitationnelle de la vague», explique la journaliste. Il suffit de nager assez vite pour commencer la glissade sur la vague, au moment précis où elle passe sous la planche. Étant donné que vous glissez vers le bas, votre énergie potentielle gravitationnelle se transforme en énergie cinétique. Cette position va vous permettre de gagner en vitesse et donc de surfer. C’est pour cela que les surfeurs, quand ils font face à des vagues géantes qui déferlent plus vite, ont besoin d'un jet ski pour atteindre la bonne vitesse.

Pour vous mettre debout, il faut que votre poids compense la force exercée par la vague sous l’arrière de la planche

Ensuite, autre étape délicate: se mettre debout. Quand vous glissez vers le bas de la vague, vous sentirez alors l’arrière de la planche (tail) porté par celle-ci, presque sur le point de se retourner. Il s’agit là d’une question d’équilibre assez simple. Il faut que votre poids compense la force exercée par la vague sous l’arrière de la planche.

 

Dernière et meilleure étape, selon Techinsider: profiter de la balade, et essayer de ne pas tomber. Une fois que vous maîtrisez la descente de la vague en ligne droite, vous pouvez tenter  de traverser la vague en longueur, grâce à une torsion des pieds. Tout va se jouer dans l’équilibre qu’il y aura entre la gravité et la flottabilité de votre corps, deux forces diamétralement opposées. «Reculer et déplacer le poids [de votre corps] sur vos talons ou vos doigts de pieds va vous permettre de tourner et surfer en travers de la vague», explique la journaliste.

Il s’agit là d’éléments de base évidemment, mais ils permettent de mieux appréhender ses premières expériences sur une planche.

Si vous souhaitez aller plus loin, vous pouvez aussi étudier les vagues, comme l’a fait le site Explain That Stuff. On y apprend notamment l’importance de la cassure des vagues. Les différentes couches d’eau se superposent sur la vague, et quand le relief sous-marin fait ralentir les couches supérieures, alors la vague s’effondre sous le poids des couches supérieures, plus rapides. D’autres facteurs rentrent en compte, mais il est très important de connaître la constitution des récifs sous votre planche pour savoir quand et où vous placer.

Et comme le dit très bien le site, «si vous êtes capables de prédire à quel moment les vagues sont prêtes à être surfées, alors vous avez fait la moitié du chemin».

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte