Sciences

L’arme ultime contre les moustiques sent le clou de girofle

Temps de lecture : 2 min

Vous rêvez d’un patch anti-moustiques qui vous rende invisible pour ces insectes suceurs de sang? C’est apparemment pour bientôt.

Attention, traversée de moustiques | Cayobo via Flickr CC License by

Les techniques contre les moustiques, vous les avez toutes testées. Jennifer Holly, journaliste pour le New York Times, aussi. Et on peut dire qu’elle s’y connaît: elle est originaire de l’État d’Alaska, où la population de ces insectes est 24 millions de fois plus importante que celle des humains! La bonne nouvelle, c’est qu’elle qui a été déçue par l’efficacité variable des produits répulsifs a expérimenté un nouveau patch qui pourrait bien être «l’arme ultime contre les moustiques et les maladies qu’ils transmettent».

Ce patch, conçu par l’entreprise Kite à Riverside, dans le sud de la Floride, et qui sera commercialisé dès l’été prochain, a pour but de rendre les humains invisibles aux moustiques. Porté sur les vêtements comme un autocollant, il brouille les sens des insectes, les empêchant de repérer le CO2 que nous exhalons et de nous localiser même s’ils sont tout près. On ne sait comment il parvient à créer un champ de protection qui les repousse (l’entreprise signale seulement que les composés utilisés ne nécessitent pas d’autorisation de l’Agence américaine de protection de l’environnement pour leur commercialisation), mais il sent le clou de girofle.

Et si Jennifer Holly vante ses mérites, c’est qu’elle a donné de sa personne pour comparer son efficacité avec les autres produits actuellement sur le marché. Elle a ainsi plongé son bras sans protection dans une boîte remplie de moustiques. Résultat: trente-cinq piqûres en moins d’une minute. Puis elle a réitéré l’expérience en ayant auparavant mis du spray ou un autre répulsif. Efficacité variable. Quand elle a utilisé le patch, aucun moustique ne s’est posé sur elle. AU-CUN. Mais, avant de crier au miracle, reste encore à le tester en mouvement sur le terrain.

Slate.fr

Newsletters

Les îles peuvent-elles vraiment disparaître?

Les îles peuvent-elles vraiment disparaître?

Il ne faut pas confondre engloutissement et simple déplacement d'un banc de sable.

Que nous racontent les plantes quand on les écoute parler?

Que nous racontent les plantes quand on les écoute parler?

L'expression «faire la plante verte» n'a jamais été aussi peu appropriée.

On fumait déjà du cannabis il y a 2.500 ans

On fumait déjà du cannabis il y a 2.500 ans

Des traces ont été retrouvées sur d'anciennes tombes chinoises.

Newsletters