FranceLife

Les meilleures affaires des foires aux vins

Nicolas de Rabaudy, mis à jour le 19.09.2009 à 12 h 13

Une sélection de 50 bonnes bouteilles.

C'est aux Leclerc père et fils que l'on doit la création des Foires aux Vins dans les années 60. Dans le premier hypermarché installé en campagne bretonne, à six kilomètres de Brest, les hommes de Leclerc firent déguster aux clients les vins des rayons. C'était de l'événementiel, de la promotion du magasin à travers de bonnes bouteilles.

Le concept s'étendra vite à tout l'Ouest, les notables du Finistère puis de la Loire venant s'afficher dans les rayons vins. Les Foires sont nées, elles vont se professionnaliser grâce au négoce bordelais chargé en stocks qui va jouer le jeu. C'est la première fois en France que de grandes surfaces vont vendre des caisses en bois des AOC girondines - et les plus fameux crus de l'Hexagone. Du jamais vu. Le pli est pris.

A l'heure de la rentrée des classes, des ex-épiciers se mettent à commercialiser du Mouton Rothschild, du Margaux et de l'Yquem, le plus beau vin liquoreux du monde. Les catalogues riches de dizaines de pages sont tirés à des centaines de milliers d'exemplaires et comme le dit Michel-Edouard Leclerc: «les grandes surfaces vont devenir la vitrine de la viticulture française, les bordeaux atteignant 50 % des ventes.» Reste la pédagogie des acheteurs que le fils Leclerc veut aujourd'hui développer: le vin est une culture.

Monoprix

Sélection remarquable.
Le Château Plaisance 2003, un bordeaux supérieur médocain, arrondi, souple, agréable, dans un excellent millésime, 6,90 euros.
Ailes de Paloumey 2005, le second vin d'un Haut Médoc situé sur la route des palombes, d'où son nom, un grand millésime à déboucher, 11 euros.
Château Rollan de By 2005, la propriété médocaine de Jean Guyon sur un beau terroir de graves, 14,50 euros.
Château Batailley 2002, un grand cru classé dans un millésime très plaisant, à carafer, 23 euros. Les Hauts de Canon
La Gaffelière 2006, le second vin d'un grand cru classé B d'une étonnante profondeur, à garder trois ans, 14,50 euros.
Pavillon rouge 2004, le second vin du Château Margaux dans un millésime réussi, à attendre deux ans pour l'élégance et le bouquet, 55 euros.
Chablis 2007 de Jean-Marc Brocard, fraîcheur et minéralité, 11,90 euros.

Jusqu'au 20 septembre et sur monoprix.fr

Magasins Nicolas

Une offre très large en toutes régions.
Franck Phélan 2004, le second vin de Phélan Ségur, un beau Saint-Estèphe aux tanins veloutés, à boire, 17,60 euros.
Château d'Arche 2005, un cru bourgeois du Haut Médoc, réglissé et fruité dans une année quasi parfaite, 19,20 euros.
Château Chevrol Bel Air 2005, un Lalande de Pomerol à la finale mentholée, à conserver cinq ans, 12,40 euros.
La Rose Pauillac 2005, élevé en fûts de chêne, le vin de la coopérative de Pauillac, long, ouvert et plein en bouche, à carafer, 19,90 euros.
Saumur Champigny 2008, en magnum, rond, gouleyant, fruits rouges, une affaire, 9,20 euros.
Riesling Les Princes Abbés 2005 de Schlumberger, nez frais citronné, bien typé, croquant, bon prix, 6,55 euros.

Jusqu'au 6 octobre.

Savour Club

Les Bordeaux en priorité.
Château Ormes de Pez 2006, un cru bourgeois de Saint-Estèphe appartenant à la famille Cazes (Lynch Bages), puissant et aimable à la fois, bien constitué, à réserve pour 2013, 22 euros.
Château Potensac 2006, un classique du Médoc, grosse production et qualité maîtrisée, à boire mais peut se bonifier, 15,50 euros.
Château La Tour Carnet 2006, quatrième cru classé, rénové, des chais à la vigne par Bernard Magrez, un grand vin riche, finement boisé, d'une imposante constitution. Pour le garder, bon prix, 23 euros.
Château Meyney 2006, un cru bourgeois de Saint-Estèphe, toujours bien vinifié, ample, équilibré, à faire vieillir cinq ans au moins, 24 euros.
Château Fieuzal 2006, un beau cru classé de Pessac Léognan qui mérite une maturation de cinq ans, 24 euros.

Jusqu'au 28 septembre, dans les caves du Savour Club. Tél. : 0800 81 200 ou savourclub.fr

chateauonline.com

Sélection excellente de Jean-Michel Delluc, grand dégustateur, ancien chef sommelier du Ritz.
Château Roques de Jeanlice 2006, un simple bordeaux rouge à boire sur le fruité de sa jeunesse, 4,90 euros.
Château Margès 2008, un graves blanc délicat, aérien, pur et franc, 6,30 euros. Château Le Thil Comte Clary 2008, un classique de Pessac Léognan sur un excellent terroir, superbe, 17,10 euros.
Bourgogne blanc AOC Viré-clessé 2008 de Bichot, frais, fruité, floral, un délice, bon prix, 8,90 euros.
Champagne Henriot Brut Souverain, produit par une grande maison des coteaux, exemplaire en tous points, 25,10 euros.
Viognier de l'Ardèche 2008 de Michel Chapoutier, issu d'un sol volcanique, un cépage réputé pour son fruité, sa fraîcheur et sa générosité, idéal à l'apéritif, 8,90 euros.
Riesling allemand Villa Huesgen de Moselle 2008, pureté aromatique, finesse, élégance, à découvrir, 9,30 euros.
Alter ego du Château Palmer 2006, l'autre vin de ce grand cru de Margaux, du fruit, de la souplesse, la douceur sensuelle d'un vin d'élite, très bon prix, 38,70 euros.

Jusqu'au 28 septembre.

Auchan

De très bon rapport qualité prix.
Château Joanin Bécot 2007, un côtes de Castillon, propriété de la famille Bécot de Saint-Émilion, une découverte de Mr Matysiak, l'acheteur bordelais qui a été séduit par l'étonnante qualité, la souplesse de ce vin, 12,50 euros.
Château Fleur Cardinale 2007, un grand cru classé de Saint-Émilion sur 18 hectares seulement qui affiche un fruité fin, une élégance et un charme envoûtant, à carafer, 22,90 euros.
Château Tour Haut Caussan 2006, le terroir de ce Médoc (80 000 bouteilles), livre un vin tanique fondu à la finale fraîche, bon prix, 12,50 euros.
Château Citran 2007 en magnum, un Haut Médoc, intense et bouqueté qui doit vieillir en cave au moins trois à cinq ans, 19,98 euros.
Walden 2007, un côtes de Roussillon fin et puissant, élaboré par Hervé Bizeul, le grand viticulteur de Clos des Fées, une affaire. 6,99 euros.
Château Haut Marbuzet 2007, le fameux Saint-Estèphe d'Henri Duboscq, au boisé irrésistible, à laisser vieillir. 27,50 euros.

Jusqu'au 4 octobre.

Édouard Leclerc

Choix très professionnel de Jean-Luc Roché. Côtes du Rhône 2007 de Michel Chapoutier, de la couleur, du coulant et du fruité. 5,95 euros.
Moulin à Vent 2007 de Jean-Charles Pivot, l'excellence du gamay bien travaillé. 6,90 euros.
Bourgueil « Excellence » 2008 du Domaine Mabileau, un classique du Val de Loire, aromatique et long, à servir frais, 4,80 euros.
Jurançon 2005 Domaine Cauhapé, « Les Grains de légende » donnent un nectar onctueux et persistant. Du plaisir, 14,50 euros.
Château de Carles 2006, un Fronsac dense et envoûtant, à carafer, 8,90 euros.
Château Poujeaux 2007, un remarquable cru bourgeois, ferme, harmonieux, à laisser vieillir cinq ans, 14,50 euros.
Château Belgrave 2007 Haut Médoc, cinquième cru classé gras, soyeux, à carafer deux heures avant le service, 19,90 euros.

Du 30 septembre au 4 octobre.

Les Caves Taillevent

« Les Automnales 2009 », coup de cœur de Pierre Bérot, directeur des achats vins, remise de 20 %.
Château La Grolet 2005, un côtes de bourg élégant et plaisant en bouche, 7,20 euros.
Pauillac de Pichon Longueville 2006, le troisième vin d'un grand cru de noble origine, 22,60 euros.
Château Duhart Milon Rothschild 2004, un beau cru classé en pleine renaissance, à attendre cinq ans, 41,60 euros.
Chablis J. P. Grossot 2007, de la minéralité, de la fraîcheur et une belle allonge, 11,20 euros. Saint Aubin en Remilly 2006, un cru de Bourgogne d'une étonnante finesse, le chardonnay à son meilleur. 29,60 euros.
Côte rôtie 2006 de Jean-Michel Gerin, un vigneron passionné par son terroir et le cépage syrah, un vin généreux à évolution lente, cinq ans au moins, 33,60 euros.

Jusqu'au 26 septembre, 199 Faubourg Saint-Honoré et par téléphone: 01 45 61 14 09.

Le Marché des gastronomes

Une nouvelle épicerie de luxe dont la cave mérite une visite. Foire aux vins axée sur les rouges et les blancs de la Maison Guigal.
Côtes du Rhône rouge 2005, ample, onctueux, équilibré, 7,90 euros.
Côtes du Rhône blanc 2005 à base de viognier, roussane et marsanne, long et frais, 8,90 euros.
Crozes Hermitage 2007 blanc, fin, délicat, 13,90 euros.
Crozes Hermitage 2007 rouge, souple, épicé, élégant, 15,90 euros.
Condrieu 2007, à base de 100 % viognier, complexité aromatique, floral et fruité, 32,90 euros.

9 place Pigalle 75009. Tél. : Jusqu'au 15 octobre.

Nicolas de Rabaudy

Image de Une: Vinexpo à Bordeaux, REUTERS/Regis Duvignau

Nicolas de Rabaudy
Nicolas de Rabaudy (465 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte