Parents & enfants / Monde

Un GPS qui prend une voix d’enfant quand vous approchez d’une école

Temps de lecture : 2 min

L’application permet de sensibiliser les automobilistes en changeant leur manière de conduire grâce au ton de voix enfantin qui les guide.

Un panneau de signalisation indiquant la proximité d'une école à Londres | Andrew Nash via Flickr CC License by

C’est une nouvelle manière d’envisager la sécurité routière qu’a développée Forsman & Bodenfors, une agence suédoise: lorsque votre véhicule s’approchera d’une école, la voix de votre GPS deviendra celle d’un enfant. Pour les créateurs du projet, il s’agit d’une sensibilisation plus efficace que celle des panneaux indiquant la présence possible d’enfants.

Selon Julian Treasure, expert en son et président de TSA, le développement de l’application est le fruit de recherches comportementales et a un effet «physique, cognitif et comportemental»:

«Nous sommes programmés pour nous soucier des enfants, donc quand vous entendez la voix d’un enfant, cela crée immédiatement un effet dans votre esprit qui vous pousse à faire attention aux enfants.»

Après un an de développement, cette application destinée aux smartphones est maintenant disponible en Suède, en Finlande et en Norvège. Cette première version intègre les localisations GPS de toutes les écoles, crèches et garderies des pays scandinaves.

Un crowdsourcing a été mis en place pour permettre aux internautes et aux utilisateurs d’ajouter des lieux où la voix d’enfant pourrait s’appliquer, notamment à proximité des aires de jeux.

Slate.fr

Newsletters

Blâmer les ados pour le temps passé devant leurs écrans n’est pas la solution

Blâmer les ados pour le temps passé devant leurs écrans n’est pas la solution

On ne peut pas attendre des enfants qu'ils aient la capacité innée à résister à des manipulations cognitives aussi finement pensées.

Lou, l'héroïne qui grandit entre les cases

Lou, l'héroïne qui grandit entre les cases

À l’occasion de la sortie du huitième tome de la série, l’auteur Julien Neel revient sur la conception de sa BD culte. Papier réalisé par un journaliste de 43 ans et une jeune pousse de 10 ans.

Se souvenir de moments heureux réduirait les risques de dépression chez les ados

Se souvenir de moments heureux réduirait les risques de dépression chez les ados

Les scientifiques appellent ce phénomène la résilience.

Newsletters