Partager cet article

Raymond Chandler a inventé Google en faisant une blague en 1953

Raymond Chandler est un écrivain américain, auteur des romans policiers ayant pour héros le détective privé Philip Marlowe | Bertalan Szürös via Flickr CC License by

Raymond Chandler est un écrivain américain, auteur des romans policiers ayant pour héros le détective privé Philip Marlowe | Bertalan Szürös via Flickr CC License by

Il voulait parodier les récits de science-fiction. Il est tombé juste.

Quand il s'agissait d'écrire, Raymond Chandler était plutôt du genre roman noir. Le héros de ses histoires était Philip Marlowe, détective bagarreur et cynique, écœuré par la corruption de son époque.

L'écrivain américain, né en 1888 et décédé en 1959, a peu goûté à la mode de la science-fiction, qui a connu son âge d'or en Europe et aux États-Unis entre 1920 et 1955, avec des plumes comme H. P. Lovecraft (L'Appel de Cthulhu, 1928), Isaac Asimov (Cycle de fondation, entre 1942 et 1950) ou Ray Bradbury (Chroniques martiennes, 1954).

Dans une lettre à son agent, H. N. Swanson, datant de 1953, il parodie le genre à sa manière, pour en démontrer l'absurdité... Et invente, malgré lui, le mot «Google»:

«Avez-vous jamais lu ce qu'ils appellent la science-fiction? C'est à hurler. C'est écrit comme ceci: “J'ai consulté Adabaran III avec K19, et je suis sorti par la trappe crummaliote de mon 22 Model Sirus Hardtop. J'ai armé mon projecteur de temps en mode secondaire et j'ai traversé la brillante herbe manda bleue. Mon souffle s'est gelé et brisé en petits bretzels roses. J'ai bifurqué vers les barres de chaleur et le Bryllis a couru rapidement sur ses cinq jambes en utilisant les deux autres pour envoyer des vibrations crylon. La pression était presque insupportable, mais j'ai saisi une amplitude sur mon ordinateur de poignet à travers les cysicites transparentes. J'ai appuyé sur la gâchette. La mince lueur violette paraissait glacée par rapport aux montagnes couleur de rouille. Le Bryllis s'est rétracté pour atteindre un centimètre de long et j'ai manœuvré rapidement pour me diriger vers elles avec le poltex. Mais ça n'a pas suffi. La luminosité soudaine m'a obligé à faire demi-tour et la Quatrième Lune était déjà levée. J'ai eu exactement quatre secondes pour allumer le désintégrateur et Google m'a fait savoir que ce n'était pas assez. Il avait raison.”

Ils paient vraiment pour cette merde?»

(Lettre en version originale lisible dans The Raymond Chandler Papers, 2002)

On notera également au passage la description d'un «ordinateur de poignet» que l'on imagine sans mal avec la multiplication des smartwatches. Il va falloir se pencher sérieusement sur le potentiel de ce Bryllis et des vibrations crylon. 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte