Boire & manger / Société

McDonald's dénature son Royal Cheese

Temps de lecture : 2 min

Une bien mauvaise nouvelle pour les fans de «Pulp Fiction».

Capture d'écran du Quarter Pounder sur le site de McDonald.
Capture d'écran du Quarter Pounder sur le site de McDonald.

Davantage de bœuf et donc proportionnellement un peu moins de fromage. Produit à la fois phare et culte de McDonald's, le Royal Cheese est désormais plus lourd. Baptisé en anglais le «Quarter Pounder» à cause de ses 4 onces (113 grammes), le Royal Cheese en comprend à présent 4,25 onces (120 grammes).

Selon CNBC, cette augmentation suit pourtant une hausse du prix du bœuf. Il n’est pas exclu donc que la «prise de poids» du burger entraîne une majoration de son prix. Une décision qui pourrait être laissée au bon vouloir de chaque franchisé.

Un pan de la culture pop

En attendant, le PDG de McDonald's, Steve Easterbrook, est déterminé à améliorer ses recettes après de mauvais résultats au dernier trimestre. De nouvelles méthodes de cuisine et de cuisson doivent être adoptées pour faire des burgers plus chauds et juteux.

C’est quoi qu’il en soit tout un pan de la culture junk food qui se trouve un peu dénaturé. Le Quarter Pounder était entre autre le burger de Vincent Vega et de Jules Winnfield dans Pulp Fiction. Les deux acolytes se moquent surtout de son appellation européenne: le «Royal Cheeese».

Newsletters

Le Paris 16 et le Benoit, des bistrots qui font voyager dans le temps

Le Paris 16 et le Benoit, des bistrots qui font voyager dans le temps

L'adresse du cossu XVIe arrondissement mise sur la simplicité et la justesse. Et aux fourneaux de l'un des derniers vrais bistrots de Paris, la cheffe Kelly Jolivet revisite les classiques avec doigté.

La faim, autant un moteur qu'une arme

La faim, autant un moteur qu'une arme

Crever la dalle, mourir d'inanition, avoir l'estomac dans les talons, claquer du bec: la sensation de faim, universelle et à la source de tant de passions humaines, est en passe de devenir une arme géopolitique entre les mains de la Russie.

Pour contrer une invasion de crabes enragés, une distillerie américaine les transforme en whisky

Pour contrer une invasion de crabes enragés, une distillerie américaine les transforme en whisky

Un Crab Trapper on the rocks, s'il vous plaît.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio