Tech & internet

Un homme arrêté aux États-Unis pour avoir liké des photos Facebook de son ex

Temps de lecture : 2 min

Liker des photos sur Facebook peut consister en une infraction.

Photo d'un like Facebook | Thomas Angermann via Flickr CC License by
Photo d'un like Facebook | Thomas Angermann via Flickr CC License by

Le like Facebook peut être une pratique passible d’une sanction judiciaire. Mardi 11 août, Justin Bellanco, 26 ans, est arrêté à Pittston, en Pennsylvanie, aux États-Unis. Son crime? Vingt-deux likes sur des photos et vidéos du profil de son ex-petite amie.

Accusé de harcèlement et de menaces à l’encontre de son ex et de ses amies à elle le 28 juillet 2015, Bellanco s’était vu attribuer une ordonnance restrictive le 4 août, qui l’obligeait à cesser de nuire à Holland, son ex-petite amie, et de rester à distance d’elle.

Ce genre d’ordonnance interdit tout contact quel qu’il soit entre les deux parties. Le like Facebook devient donc une infraction, que la jeune Holland s’est empressée de rapporter aux autorités locales. Le jeune homme a été arrêté près de la mairie de Pittston, proche du domicile de son ex-petite amie. Quand la police lui a demandé ce qu’il faisait là, il a déclaré qu’il sortait juste de chez lui alors qu’il vit à plusieurs kilomètres.

Le jeune homme a finalement été relâché contre 5.000 dollars de caution: ça fait cher le like.

Slate.fr

Newsletters

Souriez, Facebook regarde votre famille

Souriez, Facebook regarde votre famille

Le réseau social veux scanner vos profils pour mieux connaître votre foyer.

Va-t-il falloir économiser les données comme l’énergie?

Va-t-il falloir économiser les données comme l’énergie?

La quantité de données produite à l’ère du numérique croit de façon exponentielle. L’humanité produit ainsi en deux jours autant de données qu’au cours des deux derniers millions d’années. Les études révèlent des chiffres astronomiques: en 2020, l...

Les vidéos virales de recettes accentuent le phénomène de simplification de la cuisine

Les vidéos virales de recettes accentuent le phénomène de simplification de la cuisine

Les produits utilisés dans ces séquences, inoffensives en apparence, sont très souvent trop gras, sucrés et salés.

Newsletters