Monde

La police de Saint Louis diffuse une vidéo montrant Tyrone Harris armé

Temps de lecture : 2 min

Le jeune homme de 18 ans a été touché par des tirs policiers à Ferguson, lors de la manifestation en hommage à Michael Brown.

Une nouvelle vidéo a été rendue publique par la police de Saint Louis, qui fournit des éléments supplémentaires dans l’affaire de l’homme de 18 ans, Tyrone Harris Jr., touché par des tirs de policiers à Ferguson lors de la manifestation en hommage à Michael Brown, dont c’était le premier anniversaire de la mort.

Sur cette vidéo de treize secondes filmée par une caméra de surveillance, on aperçoit Tyrone Harris, peu avant l'échange de coups de feu, reculer en compagnie d’autres personnes pour échapper à une fusillade, sortir un révolver de sa ceinture puis repartir dans la direction d'où il venait. La vidéo ne le montre pas utiliser son arme.

Situation encore tendue

Selon la version délivrée par la police, le jeune homme a tiré sur une voiture de police banalisée, puis les agents sont sortis et ont répliqué. Selon la petite amie de Harris, ce dernier se trouvait avec d'autres jeunes qui comptaient revendre un écran de télévision volé: c'est lors de cette tentative de revente auprès d'un autre groupe de jeunes que la fusillade aurait démarré.

Tyrone Harris était dans un état critique lundi. La situation reste très tendue à Ferguson, où une milice d’hommes lourdement armés patrouille dans les rues.

Newsletters

L'Université polytechnique de Hong Kong, bastion de résistance des manifestants

L'Université polytechnique de Hong Kong, bastion de résistance des manifestants

Près de six mois après le début du mouvement de contestation pro-démocratie à Hong Kong, la confrontation la plus longue et l'une des plus violentes a lieu au sein du campus de l'Université polytechnique de Hong Kong (PolyU), où des...

Au Texas, un ancien agent de l'immigration découvre qu'il est mexicain et risque l'expulsion

Au Texas, un ancien agent de l'immigration découvre qu'il est mexicain et risque l'expulsion

Son certificat de naissance avait été falsifié.

En Tunisie, les modifications corporelles pour faire partie des gros durs

En Tunisie, les modifications corporelles pour faire partie des gros durs

Des tatouages et des scarifications pour prouver sa résistance à la douleur, pour montrer qu'on est un vrai mec, pour exprimer aussi une souffrance sociale.

Newsletters