Partager cet article

De A comme Altavista à Z comme Zuckerberg, l'abécédaire alternatif de Google

REUTERS/Pascal Rossignol.

REUTERS/Pascal Rossignol.

Explorons l'histoire du moteur de recherche grâce à l'alphabet.

L’annonce de la restructuration de Google autour de sa nouvelle maison-mère, Alphabet, a incités des internautes et certains médias à établir leur propre abécédaire pour rappeler tous les services proposés par le groupe. Ici, nous avons décidé de vous proposer un abécédaire alternatif pour revenir sur les grandes caractéristiques qui font ou fait l’identité et l'histoire de Google.

A comme AltaVista, moteur de recherche lancé en 1995, très prisé jusqu’au démarrage de Google en 1998, qui l'a fait couler jusqu’à sa fermeture en 2013.

B comme Bureaux, 70 en tout dans plus de 40 pays différents. Google fait partie de ces entreprises qui ont fait de leur siège social, le Googleplex, une vraie ville pour les employés où toutes les commodités sont accessibles.

C comme Calico, la société de biotechnologie censée «tuer la mort». Lancée en 2013, cette première structure indépendante a pour but de rallonger la vie en s’appuyant sur la masse de données collectées par Google.

D comme Domination. En avril 2015, Google a été accusé d’abus de position dominante par la Commission européenne pour avoir favorisé certains de ses services au sein de son moteur de recherche, notamment Google Shopping. Ou comme Delaware: à peine créé, Alphabet est déjà immatriculé dans cet État connu pour être le paradis fiscal des États-Unis. Google y est immatriculé depuis 2003.

E comme Evil, ou plutôt «Don’t be Evil» («Ne sois pas maléfique»), devise de Google durant de longues années, censée représenter une entreprise tournée vers l’altruisme et un monde meilleur. A l’annonce du tracking via Google Plus en 2012, cette promesse fut largement réfutée par la presse et l’opinion.

F comme Fidelity Investments, le premier actionnaire de Google Inc. (bientôt Alphabet Inc.) avec 4,99% des parts au 31 mars 2015. C’est l’un des principaux fonds d'investissement mondiaux.

G comme Gogol, le nombre 10100, qui a inspiré son nom à Google et renvoie à l’immense volume d’informations disponibles sur le Web.

H comme Holding, le statut de la nouvelle société Alphabet, qui réunit toutes les sociétés de Google Inc. et fait de Google une filiale.

I comme Innovation, le leitmotiv de Larry Page et Sergueï Brin, les deux fondateurs de Google. La création d’Alphabet permet d'ailleurs à Larry Page de prendre du recul pour se recentrer sur l’innovation avec son partenaire.

J comme Jobs. Le patron historique d’Apple, Steve Jobs, avait toujours reproché à Page et Brin d’avoir trop de projets à la fois. Selon The Irish Times, une discussion entre Page et Jobs juste avant le décès de ce dernier, rapportée à l'époque dans une interview au Guardian, aurait influencé le choix de créer Alphabet pour opérer un recentrage. 

K comme Kilomètres. En juillet 2015, Google a annoncé l’installation d’un câble internet de 9.000 kilomètres pour relier les États-Unis et le Japon. 

L comme Leaders. Larry Page et Sergueï Brin, les fondateurs de Google, vont être respectivement PDG et président d’Alphabet. La filiale Google sera dirigée par Sundai Pichar, jusqu’ici vice-président de l’entreprise.

M comme «Moonshots», les projets fous de Google. Parmi les plus connus, on peut citer les Google Glass, la voiture autonome ou encore des ballons gonflés à l’hélium pour fournir un accès internet aux zones les plus reculées de la planète.

N comme Navigateur. Chrome a largement détrôné Internet Explorer en l’espace de trois ans. En 2012, il est devenu le navigateur le plus utilisé au monde, représentant environ un tiers des utilisateurs.

O comme Obama. L’administration démocrate entretient des liens étroits avec Google: en mars dernier, le Wall Street Journal faisait état de 230 visites de Google depuis l’investiture de Barack Obama.

P comme Profits. Ceux-ci ne cessent d’augmenter: 17,7 milliards de dollars au deuxième trimestre 2015, soit 11% de plus qu’en 2014.

Q comme Questions. Les ambitions de Google sont tellement folles que l'entreprise alimente sans cesse les questions et spéculations. En février dernier, le journaliste du New York Times Farjad Manjoo se demandait par exemple si l'entreprise survivrait dans le temps et n’y croyait pas vraiment. Selon lui, elle joue les Icare et risque de se brûler les ailes, quitte à finir comme Microsoft et perdre peu à peu ses parts de marché.

R comme Réseau social. Avec Google Buzz puis Google Plus, la société a tenté de pénétrer les réseaux sociaux sans succès. Google a annoncé en juillet 2015 que Google Plus allait progressivement disparaître.

S comme Stanford. C’est là que se sont rencontrés Larry Page et Sergueï Brin en 1995. «En désaccord sur tout», les deux compères ont finalement trouver un terrain d’entente qui leur a plutôt bien réussi.

U comme Uber. Alors qu’un partenariat se dessinait en 2013 lorsque Google a investi dans l’application, le groupe a finalement annoncé en février 2015 la mise en place de son propre service de réservation de voitures, lié directement à ses voitures autonomes.

V comme (Silicon) Valley. Dans son communiqué à propos de sa réorganisation, Google a introduit un lien caché vers le site d’une entreprise fictive de la série, qui tire son nom du célèbre pôle industriel californien.

W comme Wall Street. L’action Google est montée à 699 dollars en juillet 2015, un record historique. Mais en capitalisation boursière, l’entreprise reste encore derrière Apple.

X comme Google X. Il s’agit du laboratoire secret de Google, qui était géré jusqu’à la réorganisation par Sergueï Brin, et d’où sortent tous les projets les plus futuristes.

Y comme YouTube. Acquis par Google en 2006, un an après son lancement, le site d’hébergement de vidéos domine le marché sans contestation. Pourtant, il n’apporte aucun bénéfice à son propriétaire.

Z comme Zuckerberg. Après la tentative ratée de Google de conquérir le marché des réseaux sociaux, Facebook a contre-attaqué avec son service vidéo, qui devient un concurrent de plus en plus sérieux de Youtube.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte