Monde

Malaise: une pub américaine met en garde contre le nucléaire iranien de façon ridicule

Temps de lecture : 2 min

Un grand dadais de 9 ans dans les bras de son père, une explosion grand-guignolesque sur une famille américaine très carton-pâte… À ne pas rater.

Capture d'écran de la pub anti nucléaire iranien de la "Foundation for American Security and Freedom"

Offrez vous ça pour égayer un peu votre journée. La pub la moins vraisemblable et la plus kitsch sur un sujet pourtant pas particulièrement poilant: le nucléaire iranien.

Le récent accord avec l’Iran crispe visiblement la Foundation for American Security and Freedom puisqu’elle lui inspire ce clip tout en subtilité. Pour rappel, cette fondation a été fondée par le très conservateur ex-ambassadeur de l’ONU, John R.Bolton.

La publicité répond en l’occurrence ici aux déclarations du sénateur du Kentucky Rand Paul, qui avait assuré aux Américains que le fait que l’Iran détienne une arme nucléaire n’était «pas une menace» pour eux.

Slate.fr

Newsletters

Les Macron à la Maison-Blanche, une visite cinématographique

Les Macron à la Maison-Blanche, une visite cinématographique

Le président Emmanuel Macron a atterri sur le sol américain lundi 23 avril avec son épouse Brigitte Macron, pour une visite de trois jours à Washington. L’occasion pour Macron et Trump de débattre de très sérieux sujets internationaux, comme...

Mohamed Salah, prodige égyptien du foot et objet de pronostics politiques

Mohamed Salah, prodige égyptien du foot et objet de pronostics politiques

Les fans égyptiens du super attaquant de Liverpool sont à l’affût du moindre indice pour savoir si leur joueur admiré soutient le président autoritaire Al-Sissi ou l’opposition.

Affaires d’abus sexuels: les ONG ne se soucient pas vraiment de la confiance des populations locales

Affaires d’abus sexuels: les ONG ne se soucient pas vraiment de la confiance des populations locales

Depuis deux mois, les révélations d'abus sexuels commis sur le terrain par des membres d'ONG s'accumulent. Seulement, la prise de conscience ne s'est pas accompagnée d'une plus grande implication des bénéficiaires de l'aide humanitaire.

Newsletters