Monde

Un échange de coups de feu fait un blessé grave lors d'une manifestation en hommage à Michael Brown

Temps de lecture : 2 min

Photo du suspect blessé par la police avec une fusillade. REUTERS/Rick Wilking
Photo du suspect blessé par la police avec une fusillade. REUTERS/Rick Wilking

Le 9 août 2014, Michael Brown, un adolescent noir vivant à Ferguson dans le Missouri, été tué par un policier blanc alors qu’il n’était pas armé. Le policier n’a pas été condamné par la justice et Michael Brown est devenu le symbole de la violence policière à l’égard des jeunes noirs aux Etats-Unis.

Un an plus tard, des centaines de personnes se sont rassemblées, le dimanche 9 août, près du lieu où le jeune homme a été tué pour manifester contre les violences policières. Alors que la nuit était tombée, la manifestation a vite dégénéré. Buzzfeed rapporte ainsi que des coups de feu ont été tirés, des boutiques ont été pillées et plusieurs journalistes ont vu leur matériel de travail dérobé.

Des médias sur place ont par ailleurs filmé des échanges de coups de feu entre plusieurs personnes près d’une boutique pendant près d’une minute.


C’est suite à cette fusillade que la police a pris en chasse un suspect, qui a tiré à plusieurs reprise en sa direction avec une arme vraisemblablement volée. Le chef de la police de St. Louis a expliqué lundi matin que quatre policiers étaient impliqués, mais qu'ils n'ont fait que répondre à des coups de feu. «C’était des criminels, a-t-il ajouté à propos des personnes impliquée dans la fusillade qui a tout déclenché. Ce n’était pas des manifestants». Là encore, la zone des échanges de coups de feu a été filmée et mise en ligne par des témoins.

Un reporter du St.-Louis Post, le journal local, Antonio French, a indiqué au New York Times qu’après le départ de l’ambulance qui emmenait le suspect à l’hôpital, une jeune femme serait arrivée sur place en criant: «Non! Non! Où est mon frère?» Evoquant une «tragédie», il a déclaré que le suspect en question avait été emmené au bloc opératoire dans un «état critique, instable.»

Le journal rapporte également qu’un homme nommé Tyrone Harris a identifié le suspect comme étant son fils, Tyrone Harris Jr., âgé de de 18 ans. L’homme a expliqué que son fils était sorti du bloc opératoire vers trois heures du matin, qu’il était lycéen au Normandy High School et surtout que Michael Brown et lui auraient été «très proches».

Pour l'instant, la police n'a pas confirmé ces informations.

Slate.fr

Newsletters

La Turquie détonateur d’une nouvelle crise financière?

La Turquie détonateur d’une nouvelle crise financière?

Le ton monte entre les deux nations. Au risque de perturber fortement et durablement l'économie mondiale.

Omarosa Manigault, la femme qui inquiète l'administration Trump

Omarosa Manigault, la femme qui inquiète l'administration Trump

La publication du livre d'une ancienne collaboratrice fait trembler jusqu'au plus haut sommet de l'État.

Le gouvernement hongrois veut interdire les études de genre à la fac

Le gouvernement hongrois veut interdire les études de genre à la fac

Ce domaine de recherches va à l'encontre de l'idéologie chrétienne traditionnelle défendue par le gouvernement de Viktor Orban.

Newsletters