Partager cet article

Le «Guaca Bol» vendu par Jeb Bush suscite moqueries et critiques

Capture d’écran du site de Jeb Bush

Capture d’écran du site de Jeb Bush

Encore plus détesté et moqué que les petits pois dans le guacamole: le «Guaca Bowle», un mortier en plastique vendu par le candidat à l'investiture républicaine.

Décidemment, on ne rigole pas avec le guacamole aux États-Unis. Après le «guacamole-gate» déclenché par une recette du New York Times contenant des petits pois (pour ne pas faire de bêtises, jetez un œil à notre «vraie recette»), voilà que les Américains réagissent à la mise en vente d’un molcajete (le mortier servant à fabriquer le guacamole) par Jeb Bush, candidat à l'investiture républicaine en vue de l’élection présidentielle de 2016.

Sur la nouvelle boutique en ligne de son site de campagne, on peut en effet voir l’objet des énervements et moqueries en tous genres, ce mortier vendu aux partisans républicains pour la modique somme de… 75 dollars, soit 68 euros. C’est l’un des objets vendus dans la rubrique «lifestyle», entre une tasse, une gourde ou un tablier siglés. Le mocajete est accompagné de cette légende:

«Jeb et Columba [sa femme] adorent improviser un guacamole pour les dimanches joyeux. Maintenant, vous pouvez réussir le geste avec ce “Guaca Bol”. La recette secrète du guacamole de Jeb n’est pas incluse… Pour le moment.»

«Le pire swag politique de toute l'histoire» 

Notons au passage que Jeb Bush, comme Barack Obama, s’était prononcé contre les petits pois dans le guacamole. Mais le suspens sur les subtilités de sa recette reste entier... Comme le souligne Eater, «Jeb Bush pourrait ne pas gagner l’élection présidentielle, mais il a déjà gagné le pire swag politique de toute l’histoire»

Pendant que Hillary Clinton vend sur son site du matos pour le barbecue, «Bush favorise l’ennuyeux, bizarrement cher, et avec un humour de papa», à un prix correspondant à «assez d’argent pour acheter des ingrédients pour le guacamole pendant un an, si vous utilisez un bol normal, comme la plèbe». Summum de l’arnaque, le mortier est vendu sans pilon. New York Mag se moque clairement aussi en titrant «Jeb Bush flatte la classe moyenne en vendant un bol à guacamole à 75 dollars».

Parodié par un site satirique

Autre sujet d’indignation: Bush renomme le molcajete, outil traditionnel utilisé depuis des milliers d’années, avec un jeu de mots foireux (Guaca Bowle, qui donnerait donc Guaca Bol). Vox.com, dans un article très énervé, explique que ce bol en plastoc est «un affront aux vrais molcajetes et à la civilisation elle-même»:

«Ce bol en plastique, que d’autres vendent 2 dollars, est un imposteur, plus adapté à accueillir des mégots de cigarette ou de l’eau pour un petit mammifère que des trésors de la cuisine mexicaine. Le plastique est sombre, car il est censé imiter le grès utilisé normalement [la roche volcanique est aussi un matériau traditionnel, ndlr]. Le Guaca Bowle se moque du molcajete.»

 Même Jeb Bush ne va pas revendiquer le Guaca Bowle. C’est le mouton noir de son site

La matière du vrai molcajete traditionnel, rugueuse et inégale, sert à concocter un bon guacamole aux saveurs bien mélangées. Finalement, le plus idiot, c’est que le bol est vendu sans la marque «Jeb Bush 2016». Vox.com donne le coup final:

«Le guacamole se rit de l’authenticité, et vous invite à oublier la valeur de votre propre argent. C’est le seul objet vendu sur le site de Jeb Bush qui n’est pas marqué du logo de la campagne. Même Jeb Bush ne va pas revendiquer le Guaca Bowle. C’est le mouton noir de son site.»

Après le lancement de la boutique en ligne de Jeb Bush, un site satirique a été très vite créé, sobrement nommé Jeb!Swagstore. On y trouve un «clip à billets» à 375 dollars, des lunettes de soleil (rapport au réchauffement climatique et à la politique «anti-environnementale» de Jeb Buh) à 97 dollars, ou encore un magnifique tee-shirt recyclé de l’élection du grand frère, pour la modique somme de 43 dollars.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte