Partager cet article

Comment l’armée américaine a participé à l’invention des Cheetos

Les fameux Cheetos / SCEhardt via Wikimédia License by

Les fameux Cheetos / SCEhardt via Wikimédia License by

Les inventeurs de ce biscuit d’apéritif croustillant ont largement profité des stocks de fromage déshydraté de l’armée.

Tout le monde connaît l’histoire selon laquelle les soldats américains ont aidé à exporter le Coca-Cola et les chewing-gums en France en les distribuant à la Libération. Mais ce que l’on sait peut-être moins, c’est que l’armée a aussi largement contribué à notre manière de manger. C’est ce que raconte Anastacia Marx de Saucedo dans Combat-Ready Kitchen, livre paru aux États-Unis cette année. 

Le site WIRED a retenu en particulier l’invention d’un produit que l’on connaît bien en France, le Cheetos, ce biscuit d’apéritif croustillant au goût de fromage et à la couleur orangée.

 

Au début du 20e siècle, l’industrie fromagère cherche un moyen de contrer les chaleurs estivales, dont les effets sont terribles pour le lait et le fromage. Les sels de fonte par exemple, seront utilisés pour mieux répartir la matière grasse et les protéines afin d’assurer une meilleure tenue. Ce qui va permettre au fromage d’être conservé suffisamment longtemps pour être exporté lors de la Première guerre mondiale dans les rangs des troupes américaines. 

Devenue accro, l’armée va alors augmenter ses stocks de fromage vers les champs de bataille de la Seconde guerre mondiale grâce à du matériel de compression et de déshydratation qu’elle a elle-même développé. «En enlevant l’eau et en réduisant le volume, plus de nourriture pouvait être embarquée dans un seul bateau, toujours un avantage quand il y a des millions de bouches à nourrir», raconte WIRED. 

En 1943 arrive ainsi le fromage en poudre. Distribué sous forme de petits cakes dans les rangs de l’armée, le succès est immédiat. Mais à la fin de la guerre les stocks de ce fromage déshydraté, compressé et peu coûteux, sont énormes. L’armée va pourtant rapidement trouver des acheteurs: l’industrie alimentaire va se servir de la poudre de fromage pour ajouter plus de goût à ses produits et inventer tout un tas de petits biscuits salés parfaits pour l’apéritif ou pour grignoter. En 1948, la compagnie Frito lance le mouvement grâce au cheddar du Wisconsin, justement utilisé par l’armée pendant la guerre, en ajoutant la poudre orangée à du maïs soufflé et frit. Un petit biscuit qui allait faire fureur dans le monde, et qu’on appellera Cheetos. 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte