Partager cet article

Un poteau s'effondre sur une voiture à cause du pipi de chien

Pipi de chien interdit | Quinn Dombrowski via Flickr CC License by

Pipi de chien interdit | Quinn Dombrowski via Flickr CC License by

L'urine de chien détériore le mobilier urbain.

Les crottes de chien en milieu urbain sont un désagrément évident, mais il s'avère que l'urine canine peut constituer une nuisance encore plus grande. À San Francisco, un poteau rouillé par du pipi de chien s'est écroulé le 3 août sur une voiture. Par chance, personne n'a été blessé, rapporte la chaîne de télévision locale KTVU. Après l'incident, les habitants du quartier ont révélé que ce poteau, qui portait des feux de signalisation, faisait depuis longtemps office de toilettes pour chiens.

Un représentant des services publics municipaux de San Francisco a confirmé les suspicions des habitants quant aux effets corrosifs de l'urine. Le poteau n'était pas tout neuf mais le pipi a beaucoup accéléré les dégâts.

«Nous pensons qu'il y a eu de l'urine de chien et d'humain à la base du poteau. Ça a déjà posé problème dans le passé. Nous encourageons les gens et les chiens à faire leurs besoins ailleurs, soit dans des vraies toilettes, soit sur les bornes d'incendie, qui sont plus résistantes car faites en fonte», a expliqué Tyrone Jue au San Francisco Chronicle.

Arroseur arrosé

La ville vient de lancer un programme d'inspection des lampadaires et poteaux car, en deux ans, trois autres poteaux se sont aussi écroulés brutalement. (On ne sait pas si l'urine est responsable dans ces autres cas.)

La lutte contre l'urine dans les rues s'était jusqu'ici concentrée sur les méfaits des humains. En effet, afin d'empêcher les gens de faire leurs besoins contre certains murs, la municipalité a récemment investi dans une peinture spéciale qui renvoie le liquide vers le pisseur. Cette diabolique technique d'arroseur arrosé avait d'abord été mise en place dans le quartier des bars de Hambourg en Allemagne. Dans les zones de San Francisco visées, l'investissement en peinture a été accompagné de la construction de toilettes publiques, de poubelles spécialisées pour jeter les excréments canins et de réceptacles pour seringues utilisées.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte