Partager cet article

Impossible d’accueillir des réfugiés dans ce village autrichien: ils devraient passer par l'Allemagne

La route pour accéder à Mittelberg (en Autriche) et qui mène à Baad (en Allemagne) | Nikater  via Wikimedia Commons (domaine public)

La route pour accéder à Mittelberg (en Autriche) et qui mène à Baad (en Allemagne) | Nikater via Wikimedia Commons (domaine public)

Le petit village de Mittelberg dans les Alpes autrichiennes n'est légalement pas accessible aux réfugiés: ils se feraient arrêter sur la seule route qui y mène, car elle passe par l’Allemagne.

Cela fait des mois que la mairie de Mittelberg se propose d'accueillir vingt réfugiés arrivés en Autriche. «Nous ne considérons pas cela comme un devoir mais comme une évidence», affirme au quotidien allemand Süddeutsche Zeitung Andi Haid, maire de ce village de 5.000 habitants situé dans les Alpes autrichiennes et membre de la ÖVP, le parti conservateur autrichien. Plusieurs habitants de Mittelberg se sont d'ores et déjà portés volontaires pour s'occuper des réfugiés, comme en leur donnant des cours d'allemand par exemple.

Mais alors que les places d'hébergement manquent cruellement en Autriche, Mittelberg se heurte depuis dix mois à une situation administrative qui frise le ridicule, comme la résume l'hebdomadaire Der Spiegel:

«Le village n'est légalement pas accessible aux demandeurs d'asile, car toutes les routes qui traversent la vallée sont reliées à des routes allemandes. Étant donné qu'ils auraient pour point de départ un État tiers considéré comme sûr, se rendre en Allemagne serait considéré comme illégal au regard du droit d'asile. La police bavaroise serait donc contrainte de les arrêter sur la route menant à Mittelberg.»

En effet, seuls les réfugiés qui ont déposé un dossier de demande d'asile ont le droit de circuler librement entre les frontières de l'Union européenne. Tant qu’ils n’ont pas déposé de dossier, ils ne peuvent pas quitter l'Autriche. Or, comme on peut le voir sur Google Maps, la route principale qui mène à Mittelberg s'achève quelques kilomètres plus au sud à l'entrée du village de Baad, perché à 1.200 mètres d'altitude. On n'accède donc au village situé à moins d'une dizaine de kilomètres au sud de la frontière avec l'Allemagne que par cette route qui traverse la Bavière.

Libre circulation

Afin que les demandeurs d'asile puissent gagner le village de manière légale, ceux-ci devraient donc effectuer une randonnée de plusieurs heures à travers les Alpes ou bien être transportés par hélicoptère, ce qui s'avère être une solution trop coûteuse.

Et quand bien même les demandeurs d'asile parviendraient à rejoindre légalement Mittelberg, le problème se poserait à nouveau si l'un d'eux venait à tomber malade, les hôpitaux les plus proches n'étant accessibles qu'en passant par la Bavière.

Cette semaine, le ministre de l'Intérieur de la Bavière, Joachim Herrmann (CSU), a rencontré son homologue autrichienne Johanna Mikl-Leitner (ÖVP) pour tenter de trouver un compromis avant que le ministère fédéral de l'Intérieur ne se prononce, rapporte le site internet de la chaîne de télévision Bayerischer Rundfunk:

«Le problème se règle facilement si l'Autriche n'accueille que des demandeurs d'asile reconnus officiellement comme tels.»

Le village de Mittelberg pourra accueillir à partir du mois de septembre deux familles originaires de Syrie et du Liban.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte