Monde

Au premier débat républicain, la révélation Carly Fiorina

Temps de lecture : 2 min

On attendait tous Donald Trump et le second débat. Finalement, la surprise est venue du premier débat et de la bonne performance de l'ex-PDG d'Hewlett-Packard qui a impressionné la presse et les internautes.

Carly Fiorina, lors du débat de Fow News réservé aux candidats en bas des sondages, le 6 août 2015, à Cleveland, Ohio - REUTERS/ Brian Snyders
Carly Fiorina, lors du débat de Fow News réservé aux candidats en bas des sondages, le 6 août 2015, à Cleveland, Ohio - REUTERS/ Brian Snyders

Elle leur a volé la vedette. Carly Fiorina a tiré son épingle du jeu du tout premier débat de ce jeudi 6 août réunissant les sept candidats les moins avancés dans les sondages en vue de la primaire républicaine. Sans être particulièrement rentrée en détail dans la politique qu’elle préconise, la seule femme candidate à l’investiture du GOP a fait preuve d’une belle rhétorique et d’une très bonne maîtrise.

Précise et éloquente, jamais inquiétée par ses adversaires, l’ancienne PDG d’Hewlett-Packard s’est même permise une petite attaque bien placée au candidat qui fait le plus couler d’encre en ce moment, Donald Trump, rappelant ses liens avec la famille Clinton.

S’affichant comme extérieure à la classe politique, elle a donné une image de 2016 qui a su séduire l’électorat conservateur en accusant le Parti démocrate de condamner le rêve américain.

«2016 va être une bataille entre le conservatisme et un Parti démocrate qui mine la nature même de la nation.»

Plus recherchée que Donald Trump

Et malgré un moment de faiblesse à propos de la politique étrangère, Rick Perry se voyait bien la nommer secrétaire d’État si les Américains le choisissaient.

Sur Internet, c’est la consécration. Selon ABC News, à la suite du débat, son nom était plus recherché sur Google que celui de Donald Trump qui débattaient dans la soirée avec les neuf autres principaux candidats. La twittosphère s’est empressée de saluer sa prestation:


"Carly a gagné. Elle a mis tout le monde KO. De loin"


"Je pense que Perry s'en est bien sorti. Cependant, Carly a gagné selon moi. Elle a montré une vraie intelligence, une compréhension de la politique, de bons mots, elle a une voix présidentielle."

Inscrivez-vous à la newsletter de SlateInscrivez-vous à la newsletter de Slate

Quoi qu’il en soit, opération réussie pour l’entrepreneuse qui place ses pions à l’horizon 2016. Bien que la victoire soit fortement improbable, elle s’est tout de même hissée au rang des concurrents possibles pour la nomination, ce qui devrait lui servir pour la suite.

Newsletters

Kamala Harris, l'avenir de l'Amérique?

Kamala Harris, l'avenir de l'Amérique?

La vice-présidente des États-Unis semble en bonne voie pour devenir la candidate du Parti démocrate en 2024, mais il lui faudra réconcilier les franges progressistes et conservatrices.

Un an de présidence Biden: l'heure du bilan

Un an de présidence Biden: l'heure du bilan

Économie, social, international, sanitaire... Qu'a accompli le président américain 365 jours après son investiture?

Trente ans après sa dissolution, l'URSS est-elle en train de se reconstituer en Asie centrale?

Trente ans après sa dissolution, l'URSS est-elle en train de se reconstituer en Asie centrale?

L'envoi de 3.000 soldats de l'OTSC pour soutenir le régime du président Tokaïev au Kazakhstan laisse deviner les objectifs stratégiques de Vladimir Poutine.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio