Culture

Trevor Rhone, légende jamaïcaine, est mort

Temps de lecture : 2 min

Image de Une: Capture d'écran de la vidéo de Trevor Rhone
Image de Une: Capture d'écran de la vidéo de Trevor Rhone

Trevor Rhone, auteur de l'un des premiers hymnes reggae, est mort mardi des conséquences d'une attaque cardiaque, dans un hôpital de Kingston, capitale de la Jamaïque. Il avait 69 ans.

Trevor Rhone était un dramaturge jamaïcain et scénariste, co-auteur du film Tout, tout de suite, (The Harder They Come), un classique qui permit de faire découvrir la culture populaire de l'île à une audience mondiale.

Tout, tout de suite, sorti en 1972, fut le premier long-métrage jamaïcain, avec le chanteur de reggae Jimmy Cliff, et fut un succès international, remportant un prix au Festival du film de Venise en 1973. Il racontait l'histoire d'Ivanhoe «Rhyghin» Martin, un célèbre hors-la-loi qui terrorisait des quartiers de West Kingston à la fin des années 1940.

La Jamaïque doit faire le deuil d'une icône, pour le journal Jamaica Gleaner.

[Lire l'article complet sur The Root]

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Image de Une: Capture d'écran de la vidéo de Trevor Rhone

Newsletters

Le jeu vidéo peut-il nous sauver?

Le jeu vidéo peut-il nous sauver?

Et si... nous reconstruisions le monde différemment? Et si le jeu nous rappelait l’importance de se connaître soi pour mieux vivre en accord avec le monde?

«Été 85» emporté par le grand vent des émotions

«Été 85» emporté par le grand vent des émotions

Inspiré et incarné, le nouveau film de François Ozon transfigure le récit d'une idylle d'été entre deux garçons en flamboyant mélodrame.

Le plateau d'Albion: du fracas de l'atome aux chuchotements souterrains

Le plateau d'Albion: du fracas de l'atome aux chuchotements souterrains

La France est une puissance nucléaire. Cette indépendance nationale est l'un des instruments de sa souveraineté, car nous ne dépendons d'aucun autre État pour déployer notre arsenal atomique si cela devait s'avérer nécessaire. C'est en plein cœur...

Newsletters