Tech & internet / Santé

Comment réagissent le corps et l’esprit à une désintox digitale

Temps de lecture : 2 min

Des neuroscientifiques ont observé trente-cinq personnes coupées de toute technologie dans le désert marocain. Les résultats furent «bouleversants» pour les heureux élus.

Un homme marchant au milieu du désert marocain | µµ via Flickr CC License by

Les études scientifiques traitant des impacts de la technologie sur notre santé physique et mentale n’en sont qu’à leur début, mais les premiers résultats sont troublants: les réseaux sociaux accentuent le narcissisme, les smartphones créent de l’insomnie et les écrans rendent nos enfants moins empathiques.

Dans le cadre de son organisation Kovert, qui promeut la recherche sur l’impact physique et mental des nouvelles technologies, Kate Unsworth a organisé un voyage au Maroc tous frais payés avec trente-cinq PDG et entrepreneurs ultra-connectés au Maroc. L’idée: que cinq neuroscientifiques étudient leurs comportements sans technologies.

«Nous nous sommes déconnectés en allant au fin fond du désert du Maroc pour une désintoxication digitale. Se déconnecter des appareils et se reconnecter avec nous-mêmes, les autres et la nature.»

Mieux dormir et se tenir plus droit

Les scientifiques ont pu comparer le comportement des sujets de l’expérience dans deux situations différentes. Le premier jour se déroulait dans un hôtel où les hôtes avaient encore accès à leurs appareils, et les trois suivants au milieu du désert marocain sans une seule onde ni aucune technologie.

Les conclusions des observateurs sont sans équivoque: la désintoxication digitale fait du bien. Sans distraction, les individus se tiennent plus droits et se regardent plus dans les yeux, ils dorment mieux qu’en temps normal, ils ont des conversations plus profondes et plus intimes, leur mémoire s’améliore et surtout ils ont le temps de réfléchir.

Pour Unsworth, l’expérience est un succès:

«Ça paraît exagéré de dire cela, mais beaucoup de nos invités ont dit qu’il s’agissait d’une expérience de vie bouleversante.»

Inscrivez-vous à la newsletter de SlateInscrivez-vous à la newsletter de Slate

Pour aider à se déconnecter et faire la promotion de ces recherches sur les effets des nouvelles technologies, Kovert a déjà produit une gamme de bijoux... connectés par bluetooth (déjà en rupture de stock). Ils permettent de moins utiliser son smartphone et de le mettre de côté en conservant toutefois des alertes pour les cas d’urgence. Un peu plus de technologie pour réussir à s’en couper?

Newsletters

Sans façades ni limites: ce musée virtuel porté par la blockchain illustre l'avenir d'internet

Sans façades ni limites: ce musée virtuel porté par la blockchain illustre l'avenir d'internet

Les cerveaux derrière le musée imaginé pour héberger l'œuvre digitale de Beeple à 69 millions de dollars révèlent en exclusivité pour Slate.fr les fondations du projet qui pourrait modifier notre rapport à l'art –et l'avenir du web.

«On a inventé le crypto-communisme»: les acheteurs du NFT à 69 millions nous livrent leurs confidences

«On a inventé le crypto-communisme»: les acheteurs du NFT à 69 millions nous livrent leurs confidences

Dans leur premier entretien avec un média français, les fondateurs de Metapurse évoquent le tourbillon «post-Beeple», leurs ambitions pédagogiques, leur musée virtuel (et remercient Mark Zuckerberg d'avoir agité le drapeau du métavers).

Comment utiliser les réseaux sociaux sans bousiller sa santé mentale

Comment utiliser les réseaux sociaux sans bousiller sa santé mentale

Ça va être difficile, mais c'est pour votre bien.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio