Partager cet article

Montréal: controverse autour d'une œuvre d'art commandée par la mairie pour plus d'un million de dollars

«La Vélocité des lieux» en cours d'installation - détail. Source: BGL

«La Vélocité des lieux» en cours d'installation - détail. Source: BGL

Intitulée «La Vélocité des lieux», cette œuvre de 20 mètres de haut est sévèrement jugée par les Montréalais. Et son aspect et son coût ne sont pas les seuls en cause.

Il faudra bien finir par s’y faire: les habitants des villes n’aiment en général pas les œuvres d’art que leurs municipalités commandent pour leur agrément. Le gigantesque monument en forme de grande roue qui est en train d’être construit sur le parcours d’une ligne de bus du nord de Montréal en est la dernière illustration.

Intitulée La Vélocité des lieux, cette œuvre de 20 mètres de hauteur du trio d’artistes québécois BGL, commandée dans le cadre du réaménagement du carrefour, va coûter 1,1 million de dollars canadiens (environ 770.000 euros). Une fois achevée, elle devrait évoquer par un jeu de matériaux réflecteurs des autobus tournant sur eux-mêmes, explique le Journal de Montréal.

Mais son prix –le plus élevé dans l'histoire du Québec– et son aspect sont sévèrement jugés par les Montréalais, si l’on en croit les interviews réalisées auprès de riverains. Pour les élus de l'arrondissement Montréal nord, une zone de la ville pauvre, cette œuvre est une manière de mettre en valeur le quartier et de l’associer dans le monde à des artistes en vue qui reviennent de la Biennale de Venise: mais, une fois encore, les intéressés ont l’air de bouder l’initiative.

Montage en cours.Installation finale mi-septembre.photos: Boris Dempsey

Posted by BGL on Thursday, July 30, 2015

Rayonnement artistique

Je connais très peu de Nord-Montréalais, à part les bureaucrates assis en haut de leur hôtel de ville, qui vont se reconnaître dans cette œuvre

Will Prosper, fondateur et porte-parole du mouvement citoyen Montréal-Nord Républik, dans les colonnes du Huffington Post

Will Prosper, fondateur et porte-parole du mouvement citoyen Montréal-Nord Républik, critique dans le Huffington Post cette justification rappelant que, «déjà, même les gens des arrondissements voisins ne mettent pas les pieds à Montréal-Nord». L’auteur ne critique pas l’investissement public dans l’art en lui-même, mais le fait que les élus semblent avoir fait un choix guidé par l'espoir d'un rayonnement à l’extérieur du quartier, plutôt que de prendre en compte la fonction de l'investissement artistique dans la vie sociale du quartier:

«Je connais très peu de Nord-Montréalais, à part les bureaucrates assis en haut de leur hôtel de ville, qui vont se reconnaître dans cette œuvre. Pire, je connais peu de banlieusards qui vont reconnaître Montréal-Nord dans cette “vélocité des lieux”.»

Détail de l'œuvre en construction. Source: ville de Montréal

Pourtant, l'œuvre n'est qu'en cours d'installation et ne sera inaugurée qu'en septembre: il semble que ce délai soit trop demander et que personne n'ait attendu pour donner d'ores et déjà son avis sur la future Vélocité des lieux. Les artistes avaient réalisé une vidéo postée sur YouTube en juin pour expliquer leur démarche:

Le Journal de Montréal rappelle que d’autres sculptures financées par la collectivité ont déjà suscité l’incompréhension et l’indignation du public, à commencer par un batteur à œufs géant installé dans le centre-ville en 2011, pour une valeur de 75.000 dollars canadiens.

En mars, le conseil municipal de la ville américaine de Sacramento a voté à l’unanimité en faveur de l’installation d’une œuvre de Jeff Koons, Coloring Book, devant le nouveau stade de basket. L’œuvre, d’un prix de 8 millions de dollars, a été commanditée par l’équipe de basket. Cette fois, les plaintes venaient surtout des artistes locaux, furieux qu'on préfère une star mondiale de l'art contemporain à la production locale...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte