Culture / Économie / Monde

Bollywood n’est pas en grande forme (et ce n’est pas seulement à cause de Hollywood)

Temps de lecture : 2 min

L’industrie du cinéma de Mumbai est prise en étau entre les blockbusters américains et, de manière plus inattendue, par des productions indiennes.

Aishwarya Rai à New-York | Lucas Jackson/Reuters
Aishwarya Rai à New-York | Lucas Jackson/Reuters

Bajrangi Bhaidjan, retenez ce nom. Retenez-le car c’est le seul film indien made in Bollywood qui se soit réellement démarqué au box office du pays depuis le début de l’année 2015.

Même si les films Tanu Weds Manu Returns et ABCD 2 se sont aussi bien défendus, l’industrie cinématographique indienne n’est pas en forme. Comme l’explique Quartz, Bollywood est un peu écrasée par les blockbusters américains. Dans le top 5 des films ayant fait les meilleures entrées, trois viennent du rival de l'Ouest: Fast and Furious 7 (!), Jurassic World et les Avengers avec leur second volet L’ère d’Ultron.

En 2014, des films comme The Amazing Spider Man 2, Transformers 4 et X-Men: Days of Future Past avaient également très bien marché en Inde.

Dans l’ombre de la production locale

Plus étonnant cette fois-ci, Bollywood est aussi distanciée par des productions indiennes qui ne viennent pas de ses studios.

Cette année, le film Bahubali, une épopée relatant la lutte de deux frères pour le royaume de Mahishmathi, s’est fait remarquer. Il est le premier film non produit par Bollywood à apparaître dans le top 10 des films indiens les mieux reçus à l’international. Shailesh Kapoor d’Ormax Media confie à Reuters que «Bollywood devrait s’inquiéter. Tout ce qui innove, ce qui sort des sentiers battus, tout vient de l’extérieur. Que ce soit Bahubali ou l’omniprésence d’Hollywood, tous les deux sont beaucoup plus appréciés du public que par le passé».

Newsletters

Vingt nouvelles séries qu'on a hâte de découvrir en 2021

Vingt nouvelles séries qu'on a hâte de découvrir en 2021

Cette année, le binge-watching sera notre seul salut.

Celui où Anaïs doit répondre à la question jamais tranchée: Ross et Rachel étaient-ils «on a break»?

Celui où Anaïs doit répondre à la question jamais tranchée: Ross et Rachel étaient-ils «on a break»?

Dans ce septième épisode d'AMIES, Anaïs regarde la deuxième moitié de la saison 3 de Friends. Celle qui a lancé des milliards de débats pour savoir si, oui ou non, Ross et Rachel étaient «on a break». Anaïs et Marie reviennent aussi sur les...

«My Americans», un regard sur la communauté chinoise américaine

«My Americans», un regard sur la communauté chinoise américaine

Depuis 2012, An Rong Xu documente la vie des communautés chinoises aux États-Unis. «J'avais besoin de remettre en question ma place et mon identité dans le paysage ethnique américain, raconte le photographe. J'ai commencé à travailler sur “My...

Newsletters