Sports

Quiz: sauriez-vous distinguer Sepp Blatter de Michel Platini?

Temps de lecture : 2 min

Michel Platini est candidat à la succession de Sepp Blatter. Son objectif à la tête de la Fifa: laver le foot de tous soupçons. Mais ne ressemble-t-il pas trop au président démissionnaire?

Montage réalisé à partir de photographies de Michel Platini (REUTERS/Ruben Sprich), Sepp Blatter (REUTERS/Arnd Wiegmann) et Barack Obama (The White House via Wikimedia Commons)
Montage réalisé à partir de photographies de Michel Platini (REUTERS/Ruben Sprich), Sepp Blatter (REUTERS/Arnd Wiegmann) et Barack Obama (The White House via Wikimedia Commons)

Sans surprise, Michel Platini a officiellement annoncé sa candidature à la présidence de la Fifa mercredi 29 juillet 2015. Cette candidature suit la décision de l’actuel président de la Fifa, Joseph «Sepp» Blatter, de remettre son mandat à disposition le 2 juin 2015 à cause de l’immense scandale de corruption qui a frappé son organisation.

Bien qu’il ait été réélu une cinquième fois à la tête de la première instance de football au monde le 29 mai, l’ampleur du scandale révélé par le FBI a conduit le Suisse à abandonner ce poste qu’il a tant chéri. La dure tâche du futur président consistera à laver l’honneur du football en mettant fin aux multiples scandales et soupçons de corruptions qui s’enchaînent depuis plusieurs années.

Platini peut-il être l’anti-Blatter? C’est son but, selon Pascal Boniface, géopolitologue français, qui soulignait sur la RTBF que le Français peut «entrer dans l’histoire comme un dirigeant exemplaire». Pourtant, les deux hommes se sont souvent croisés et leurs parcours sont enchevêtrés. En 1998, Michel Platini est ainsi nommé conseiller spécial d’un Blatter fraîchement élu à la tête de la Fifa.

Quid alors des différences entre les deux? Pour éclaircir la question, Slate vous a préparé un petit quiz.

Newsletters

Pas vu à la télé

Pas vu à la télé

Bienvenue dans le monde des pistonnés de la Formule 1

Bienvenue dans le monde des pistonnés de la Formule 1

Fils de milliardaires, d'ex-pilote ou encore financés par de grandes fortunes... devenir pilote de F1 est parfois plus une histoire de piston que de talent.

«Aller au stade, c'est comme aller à la guerre»: ces ultras tunisiens qui ont défié Ben Ali

«Aller au stade, c'est comme aller à la guerre»: ces ultras tunisiens qui ont défié Ben Ali

Alors que la Tunisie célèbre le dixième anniversaire de son soulèvement, des groupes de supporters de football estiment qu'il a commencé dans leurs gradins.

Newsletters