Sciences / Société

Allemagne: une tour de 246 mètres pour tester l’ascenseur qui lévite

Temps de lecture : 2 min

L’objectif des architectes: tester un ascenseur utilisant la technologie «maglev».

Crédit photo: ThyssenKrupp
Crédit photo: ThyssenKrupp

L’entreprise ThyssenKrupp est en train d’achever la construction d’une tour de 246 mètres à Rottweil, dans le sud de l’Allemagne, dont les puits intérieurs seront consacrés au test de prototypes d’ascenseur.

Le groupe veut en particulier tester son ascenseur du futur, baptisé Multi, qui utilise la lévitation magnétique pour se déplacer, et n’a donc plus besoin de câbles pour s’élever.

Cette technologie dite «maglev» est utilisée par le train monorail allemand TransRapid, dont les rames ne touchent pas les rails, réduisant la friction et augmentant la vitesse. Lyrique, le groupe avait lors de sa présentation en 2014 qualifié son futur système MULTI de «Saint-Graal de l’industrie de l’ascenseur».

Les cabines de cet ascenseur révolutionnaire, dans un secteur qui n'a pas connu d'innovation majeure depuis sa création, pourraient non seulement se déplacer à plusieurs dans une même cage, mais également avancer par mouvements horizontaux. Ces modèles ont été conçus pour équiper des bâtiments denses et de grande taille, d’au moins 300 mètres de hauteur. L'objectif de cette nouvelle technologie est de limiter l'attente à trente secondes entre deux ascenseurs dans les gratte-ciels.

La tour de test, qui a été conçue par les architectes Helmut Jahn et Werner Sobek, ne devrait pas être opérationnelle avant fin 2016.

Newsletters

Une découverte majeure pourrait faire gagner dix ans de recherche sur le cancer de la prostate

Une découverte majeure pourrait faire gagner dix ans de recherche sur le cancer de la prostate

Le problème de résistance des cellules cancéreuses aux thérapies anti-hormonales a enfin une solution.

Le Monkeypox peut toucher n'importe lequel d'entre nous

Le Monkeypox peut toucher n'importe lequel d'entre nous

Alors que le virus, improprement appelé «variole du singe», se diffuse de manière inhabituelle en Europe, il est nécessaire de mettre en place des stratégies viables pour tenter de stopper l'épidémie.

Mon Europe à moi: «L'UE doit poursuivre ses efforts pour lutter contre la perte de biodiversité»

Mon Europe à moi: «L'UE doit poursuivre ses efforts pour lutter contre la perte de biodiversité»

L'Union européenne semble se focaliser sur la réduction des émissions de dioxyde de carbone. Quitte à oublier la perte de biodiversité massive.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio