Partager cet article

Comment un petit dealer a sauvé des dizaines de vies pendant Katrina

Quatre jours après le passage de l'ouragan | Gary Nichols via Wikimedia License by

Quatre jours après le passage de l'ouragan | Gary Nichols via Wikimedia License by

Jabbar Gibson est devenu un héros local en volant un bus.

Il y a dix ans, alors que l’ouragan Katrina frappait la côte est américaine, les habitants de la Nouvelle-Orléans, à défaut de recevoir de l’aide, cherchaient désespérément un moyen de se protéger ou de s’échapper.

Parmi eux, Jabbar Gibson, un petit dealer de quartier, va avoir un comportement exemplaire. Il va même sauver de nombreuses vies. Buzzfeed, dix ans après la tragédie qui a fait plus de 1.800 morts, raconte l’histoire de cette petite frappe devenue héros local.

Alors qu’il cherchait avec des amis de l’essence et un véhicule pour fuir l’ouragan, Jabbar Gibson tombe sur un parking de bus scolaires. Après avoir trouvé les clefs dans un bureau, ses amis et lui décident de retourner chercher leurs familles et leurs voisins pour les emmener loin de la catastrophe. Jabbar n’a jamais conduit de bus mais il parvient à atteindre les lotissements Fischer, où sa famille vit depuis trois générations. Quand il repart, près de soixante personnes sont entassées dans son bus. Très vite, la police débarque pour stopper leur périple. Le jeune homme pense alors s’enfuir (il a été arrêté deux semaines plus tôt après une course-poursuite justement avec la police) mais sa mère va le défendre et négocier avec les agents.

Convoi juqu’à Houston

Jabbar Gibson était l’homme parfait du moment: il a détourné des biens publics pour le bien commun

Buzzfeed

Malgré son statut de petit criminel notoire, la police va finalement accepter de le laisser partir à bord du bus. Sur la route, il va passer un barrage de police, faire monter encore plus de personnes à bord, certaines malades, d’autres enceintes. Il a déclaré avoir dépensé 1.200 dollars lors de ce voyage, en essence, nourriture et même pour des couches-culottes. Après douze heures de voyage, contre cinq habituellement, le convoi arrive enfin à l’Astrodome, un stade de Houston transformé en refuge. Celui qui, ce matin-là, n’était encore qu’un dealer au lourd casier judiciaire est devenu en quelques heures un héros pour toute une communauté.

«Gibson faisait partie des premiers héros de Katrina, écrit Buzzfeed, un homme à peine sorti de son adolescence qui a réussi là où le gouvernement a échoué: secourir des dizaines de pauvres gens d’un désastre imminent. Il était l’homme parfait du moment, quelqu’un qui a ignoré les reportages des médias sur les pillages et qui a détourné des biens publics pour le bien commun.»

Aujourd’hui, ses démons l’ont rattrapé. Il est incarcéré depuis 2010 à la prison de Pollock, près de la Nouvelle-Orléans, pour possession illégale d’arme et de drogue. Et pourtant, il explique avoir changé et vouloir continuer à aider sa communauté. Lorsqu’il sortira en janvier prochain, il tentera de trouver un travail «normal», peut-être en passant un permis pour conduire des véhicules commerciaux. «Il a une certaine expérience dans la conduite de gros véhicules», conclut Buzzfeed. 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte