Allemagne

Vous n’aimez pas les touristes allemands? Eux non plus

Temps de lecture : 2 min

Les Allemands ont honte de l’attitude de leurs concitoyens en vacances.

Magnifique journée à Grassau im Chiemgau, en Bavière (Allemagne) | Golf Resort Achental Team via Flickr CC License by

Alcoolisés, rougeauds, bruyants, mal habillés, beaufs: voilà pour le cliché des touristes allemands en vacances au bord de la mer Égée, dans les bars de Majorque ou dans les campings de la côte d'Argent. Description peu reluisante à laquelle les vacanciers allemands qui n'y correspondent pas sont d'ailleurs souvent confrontés lorsqu'ils sont à l'étranger, fait remarquer l'hebdomadaire hambourgeois Die Zeit dans son édition papier cette semaine:

«On doit en permanence s'excuser pour la grossièreté de ses concitoyens. Il y a d'ailleurs beaucoup d'Allemands qui s'efforcent de ne pas être laisser transparaître qu'ils sont allemands. L'ultime bonheur pour certains, quand ils sont en vacances, c'est quand un habitant leur demande son chemin.»

Or, plusieurs sondages parus à ce sujet montrent au contraire que les touristes allemands sont une clientèle appréciée par les professionnels du tourisme à l'étranger:

«On ne les trouve pas seulement respectueux, mais généreux et peu enclins à la critique. »

Autocritique

Qui sont donc ceux qui ne supportent les touristes allemands? Les Grecs? Non. Les Allemands eux-mêmes, avance Die Zeit:

«La peur de ridiculiser son pays quand on est en vacances semble être une spécificité allemande. […] Pas un été ne passe sans que la télévision allemande ne diffuse un reportage à scandale où l'on voit des concitoyens post-pubères en train de s'éclater sur la plage.»

La peur de ridiculiser son pays quand on est en vacances semble être une spécificité allemande

Die Zeit

Une analyse que partage le quotidien Die Welt, qui s'interrogeait déjà l'an dernier sur cette propension allemande à l'autocritique, et tirait le portrait-robot du touriste allemand vu par les Allemands :

«Selon eux, le vacancier typique issu de leur pays passe son temps à traîner en sandales, qu'il porte avec des chaussettes blanches, réserve un transat en y posant sa serviette, est toujours le premier arrivé et râle du matin au soir tout en (s'auto)critiquant. Peu sympathique.»

D'après les résultats des sondages compilés par Die Zeit, les touristes allemands seraient pourtant plus élégants que leurs homologues français: 43% d'entre eux estiment qu'il est important ou très important d'être habillé à la mode durant les vacances, alors que les Français ne sont que 19% à déclarer y accorder de l'importance.

Slate.fr

Newsletters

Comment le KGB gérait les couples d'espions

Comment le KGB gérait les couples d'espions

Un manuel des forces soviétiques de 1974 recense de nombreux conseils à destination des instructeurs.

Sylvin Rubinstein, le danseur de flamenco qui se déguisait en femme pour tuer des nazis

Sylvin Rubinstein, le danseur de flamenco qui se déguisait en femme pour tuer des nazis

Après avoir perdu sa sœur jumelle dans le camp d'extermination de Treblinka, il n'eut de cesse de se venger. Il participa à diverses actions de sabotage, fomenta des attentats et commit plusieurs assassinats.

Le sidérant fan-club d'Hitler

Le sidérant fan-club d'Hitler

Le dictateur nazi faisait l'objet d'un véritable culte de la personnalité de son vivant. Un historien allemand a retrouvé des dizaines de milliers de lettres envoyées par ses concitoyens: déclarations d'admiration, poèmes à sa gloire, cadeaux à gogo... et courrier du coeur.

Newsletters