Partager cet article

Peut-on vivre heureux dans une relation amoureuse libre?

Capture d'écran de la bande-annonce du film "50 nuances de Grey".

Capture d'écran de la bande-annonce du film "50 nuances de Grey".

A l’heure du prêt à consommer, où nous pouvons trouver le partenaire parfait pour nos fantasmes en un clin d’oeil sur Grindr ou Tinder, pourquoi ne pourrions pas avoir une relation libre heureuse? Pourquoi se priver de sensations nouvelles et fortes? Et quelles règles doit-on respecter pour arriver à garder une relation saine avec son partenaire principal? se demandent certains des clients de Michael Radkowsky, un psychologue spécialiste du couple. L’ennui, c’est qu’il n’y a pas de règle vraiment efficaces, et qu’elles mènent toutes à des problèmes, estime dans une tribune du Huffington Post américain l’expert, qui affirme avoir reçu de nombreux couples hétérosexuels et homosexuels à son cabinet.

Si vous choisissez tous les deux de ne rien dire, de garder pour vous dans votre jardin secret vos histoires parallèles respectives, vous risquez fort bien d’installer une forme d’hypocrisie dans le couple, prévient Michael Radkowsky: «Il n’y aura jamais de véritable honnêteté dans une telle relation. Et vous n’aurez pas une véritable connaissance de votre partenaire, cela mettra une barrière à votre intimité mutuelle. A la place, vous risquez d’avoir une relation fragile, qui manquera de profondeur et sera toute en apparence».

«Eviter beaucoup de souffrances»

Mettre des limites à ce qu’il est possible de faire au lit avec votre amant ou amante semble tout aussi illusoire à ce psychologue américain. Limiter le nombre de relations sexuelles que vous pouvez avoir avec quelqu’un d’autre est également risqué, avance l’expert. «Si vous vous éclatez avec quelqu’un d’autre, allez-vous y mettre un terme parce que ce serait mauvais pour votre relation? Ou allez-vous la garder secrète?», interroge Michael Radkowsky, qui ne croit pas non-plus aux parties à plusieurs. «Les relations amoureuses sont fragiles, et peuvent être facilement détruites par la jalousie, le manque d’honneteté et la trahison», conclut  Michael Radkowsky, qui recommande de «respecter son partenaire».

Mais certains témoignages de personnes vivant une relation libre montrent qu’il semble possible de vivre une relation libre heureuse. C’est le cas de Monica Heisey, qui a raconté son histoire sur le site Vice. « Ce modèle de relation libre a beaucoup de défauts, mais finalement, autant que n’importe quelle autre type de relation», juge la journaliste et essayiste. «Je suis heureuse. Et je pense que connaître cette option plus tôt aurait pu éviter beaucoup de souffrances, pour moi comme pour d’autres», estime quant à elle une «Mademoizelle» sur le site du même nom. Il n’y a donc pas de règles... mais prenez des pincettes!

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte