Monde / Sports

Des Jeux olympiques juifs dans le stade d’Hitler

Temps de lecture : 2 min

Connaissez-vous les Maccabiades? Il s’agit d’une variante des Jeux olympiques, qui réunissent tous les quatre ans des sportifs de la communauté juive et des athlètes israéliens indépendamment de leur religion. La première édition des Maccabiades a eu lieu en 1929. Depuis, il y a eu 13 autres éditions de cette compétition, la deuxième la plus importante après les Jeux olympiques «classiques». Mais aucune n’avait encore eu lieu en Allemagne, et encore moins à la Waldbühne, ce théâtre bâti par les Nazis pour les JO d'été de 1936, et au stade olympique, où Hitler avait donné leur coup d’envoi, rapporte le quotidien israélien Haaretz.

Tout un symbole, puisque c’est notamment à cause de l’'interdiction faite aux Juifs d'intégrer certains clubs sportifs que le mouvement Maccabi a été fondé à la fin du XIXe siècle. Plus de 2.000 athlètes sont attendus à partir du 27 juillet et s’affronteront dans 19 épreuves, allant du football aux échecs, jusqu'au 5 août.

Pour le président de la fédération Maccabi Allemagne, Alon Meyer, il s’agit des «Jeux de la réconciliation». La chancelière Angela Merkel a exprimé la «gratitude» de l'Allemagne pour la renaissance du judaïsme sur ses terres. 15.000 spectateurs doivent y assister.

Newsletters

Pendant le confinement, les Britanniques ont passé 40% de leur temps éveillé devant un écran

Pendant le confinement, les Britanniques ont passé 40% de leur temps éveillé devant un écran

Outre-Manche, 12 millions de personnes se sont inscrites à un service de streaming dans les premiers mois de la pandémie.

Aux États-Unis, l'espérance de vie dépend de la politique des États

Aux États-Unis, l'espérance de vie dépend de la politique des États

La couleur progressiste ou conservatrice de leur gouvernement local aurait une influence sur la santé des Américain·es.

Un citoyen chinois condamné à tort libéré après vingt-sept ans de prison

Un citoyen chinois condamné à tort libéré après vingt-sept ans de prison

Le cas de Zhang Yuhuan, incarcéré pour homicides volontaires malgré son innocence, est loin d'être isolé en Chine.

Newsletters