Monde / Sports

Des Jeux olympiques juifs dans le stade d’Hitler

Temps de lecture : 2 min

Connaissez-vous les Maccabiades? Il s’agit d’une variante des Jeux olympiques, qui réunissent tous les quatre ans des sportifs de la communauté juive et des athlètes israéliens indépendamment de leur religion. La première édition des Maccabiades a eu lieu en 1929. Depuis, il y a eu 13 autres éditions de cette compétition, la deuxième la plus importante après les Jeux olympiques «classiques». Mais aucune n’avait encore eu lieu en Allemagne, et encore moins à la Waldbühne, ce théâtre bâti par les Nazis pour les JO d'été de 1936, et au stade olympique, où Hitler avait donné leur coup d’envoi, rapporte le quotidien israélien Haaretz.

Tout un symbole, puisque c’est notamment à cause de l’'interdiction faite aux Juifs d'intégrer certains clubs sportifs que le mouvement Maccabi a été fondé à la fin du XIXe siècle. Plus de 2.000 athlètes sont attendus à partir du 27 juillet et s’affronteront dans 19 épreuves, allant du football aux échecs, jusqu'au 5 août.

Pour le président de la fédération Maccabi Allemagne, Alon Meyer, il s’agit des «Jeux de la réconciliation». La chancelière Angela Merkel a exprimé la «gratitude» de l'Allemagne pour la renaissance du judaïsme sur ses terres. 15.000 spectateurs doivent y assister.

Slate.fr

Newsletters

À Chicago, le plan d'urbanisme a fait augmenter les loyers

À Chicago, le plan d'urbanisme a fait augmenter les loyers

En redéfinissant son plan d'urbanisme, le maire voulait inciter les promoteurs immobiliers à construire plus d'appartements le long des lignes de transport en commun. Raté.

L'élection de Trump a-t-elle fait grimper le harcèlement scolaire?

L'élection de Trump a-t-elle fait grimper le harcèlement scolaire?

Le lien de causalité n'est pas établi, mais les chiffres ont de quoi faire réfléchir.

Narcotourisme, l’héritage encombrant de Pablo Escobar

Narcotourisme, l’héritage encombrant de Pablo Escobar

À Medellín, dans la ville du narcotrafiquant le plus célèbre du monde, les «Pablo Escobar tours» se multiplient.

Newsletters