Partager cet article

Une application pour encourager les passants à intervenir quand quelqu'un est en danger

Night I Wore Mike Maguire via Flickr CC License by

Night I Wore Mike Maguire via Flickr CC License by

Cette semaine, nous avons publié le témoignage d'une journaliste américaine qui a récemment été victime d'une agression dans le métro new-yorkais sans que personne ne prenne sa défense, malgré ses appels à l'aide répétés. Il est en effet fréquent que les usagers des transports en commun ou les passants n'interviennent pas lorsqu'une agression a lieu dans l'espace public, par peur de devenir à leur tour la victime de ou des agresseurs.

Des étudiants allemands de l'université de Karlsruhe veulent changer la donne en lançant une application pour smartphone qui exhorte les gens à faire preuve de courage civil, rapporte jetzt.de, un magazine en ligne destiné aux jeunes édité par le quotidien bavarois Süddeutsche Zeitung. Baptisée enCourage, cette application basée sur la géolocalisation permet aux victimes d'une agression d'alerter les autres utilisateurs se trouvant dans les environs, comme l'explique un des quatre créateurs de l'application, Rene Brandel, 19 ans:

«Il arrive souvent qu'on entende un cri sans savoir s'il s'agit d'une situation d'urgence. Notre appli te dit: là, en face, il y a quelqu'un qui a besoin de ton aide, pour telle ou telle raison.»

Pour que l'application soit fonctionnelle, les fondateurs de EnCourage estiment qu'elle devrait être installée chez 8% des gens qui possèdent un smartphone. Comme l'explique Tobias Röddiger au blog spécialisé sur les start-ups allemandes Gründerszene, l'idée leur est venue après qu'une de ses amies l'ait alerté par sms qu'elle était en danger:

«Une fois, une amie a été agressée par plusieurs hommes. Elle m'a envoyé un message, mais comme je me trouvais bien trop loin, je ne pouvais pas faire grand-chose. Avec EnCourage, elle aurait pu, au contraire, lancer rapidement l'alarme afin d'informer les gens se trouvant près d'elle.»

Le principe du «Dead man's switch»

L'application repose sur le principe du «Dead man’s switch», un système de veille automatique qui permet d'utiliser l'application dans des situations angoissantes. Exemple: vous traversez un parc de nuit ou une ruelle vide et mal éclairée avec la désagréable impression que quelqu'un vous suit. Vous attendez le métro dans une station déserte quand un groupe de six garçons éméchés fait bruyamment irruption sur le quai et vous interpelle. Comme l'explique Rene Brandel:

«Si j'appuie sur le bouton d'alarme de l'appli, il ne se passe rien dans un premier temps. Ce n'est que quand je le relâche que l'alarme est déclenchée. Je peux donc traverser le parc, appuyer sur le bouton, et si tout se passe bien, je désactive le processus. Mais si quelqu'un arrache mon portable de ma main, l'alarme se déclenche automatiquement.»

Leur projet a été sélectionné pour la finale de la Microsoft Imagine Cup, une compétition technologique internationale destinée aux étudiants. L'application devrait être commercialisée à partir d'octobre 2015.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte