Partager cet article

«Vice-Versa» s'est adapté aux publics étrangers en modifiant légèrement certaines scènes

Disney

On savait que les dessins-animés Pixar étaient remplis de références et de clins d'oeil entre eux. Visiblement, les réalisateurs ne s'arrêtent pas là.

Sur Reddit, un utilisateur a remarqué un changement subtil entre les version japonaise et américaine de Vice-Versa, le dernier né des Pixar. 

«Au Japon, le brocolis de Vice-Versa a été remplacé par des poivrons verts, qui sont plus universellement détestés par les enfants japonais», raconte-t-il.

Et comme on peut le voir dans ce tweet de David Lally, qui travaille chez Pixar, c'est effectivement le cas:

Comme l'explique Business Insider, «cela peut sembler n'être qu'un petit détail, mais cela est en fait une différence importante, quand on sait que ce film est consacré à ce qui pousse nos émotions.»

Et ce n'est pas la seule adaptation régionale du film. Lors de la sortie de la bande-annonce, plusieurs personnes avaient déjà remarqué une légère différence entre les versions française et américaine. Lorsque la mère de Riley essaie de communiquer avec son père, ses émotions regardent un match de hockey dans les versions canadienne et américaine, et un match de foot, ailleurs dans le monde.

Les réalisateurs des films Pixar n'en sont d'ailleurs pas à leur coup d'essai. 

Dans Toy Story 2, vous vous souvenez peut-être du discours de Buzz, avant de partir à la recherche de Woody. Les réalisateurs racontent qu'ils avaient eu une super idée pour faire un enchaînement entre deux scènes, mais que la référence ne pourrait être comprise que par le public américain. Ils ont donc ensuité adapté cette scène pour le reste du monde.

 

«On avait cette super idée de transition. Il faisait un discours si héroïque que l'arrière plan allait disparaître petit à petit et à la place, on allait voir le drapeau américain flotter. Et cela devenait un super transition quand il sortait du cadre. La caméra reculait, le drapeau devenait noir et blanc, et cela ressemblait à la façon dont les chaînes de télé terminaient leurs programmes. Cela se terminait toujours avec l'hymne américain et en montrant le drapeau. Mais on a réalisé ensuite que nos films sont faits pour une audience mondiale. On essaie toujours de trouver des éléments de nos films qui sont uniquement américains pour voir s'il y a un moyen de les rendre un peu plus internationaux.»

Pour ce cas-ci, ils ont donc remplacé le drapeau américain par un globe et des feux d'artifice. Les réalisateurs précisent que même la musique avait été changée.

Et ce n'est pas réservé à Pixar, précise Business Insider. Toujours dans un film Disney, en avril dernier, lors de la sortie de Captain America: Le Soldat de l'Hiver, plusieurs médias, dont Sploid, avaient remarqué que sa liste des choses à découvrir était différente selon les pays. Au début, on voit une série de références culturelles qu'il a pu manquer lors de son long sommeil.

Ainsi alors qu'aux Etats-Unis, on parle du premier pas sur la Lune, du disco, ou de Steve Jobs, en France, on trouve sur la liste France 98, Coluche, Louis de Funès, Daft Punk et le Cinquième Élément.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte