Culture

Rentrer chez les autres par la fenêtre, l’étrange habitude des ados américains

Temps de lecture : 2 min

Ce genre de scène se compte par centaines dans les films pour adolescents.

Dans la bande-annonce pour Paper Towns (La Face cachée de Margo, en français), le film basé sur un roman de John Green (Nos étoiles contraires) et dans les salles le 12 août prochain, le personnage interprété par Cara Delevingne effectue un rite de passage des films pour ados: elle grimpe à la fenêtre d’un autre adolescent. Il est facile de comprendre pourquoi grimper à une fenêtre est intéressant pour les réalisateurs: c’est une mise en scène qui permet d’outrepasser des parents fouineurs et de plonger directement dans la scène.

À travers les années, les films pour ados nous ont livré des centaines d’entrées mémorables par la fenêtre. Parfois, c’est votre meilleur ami, parfois, votre petit ami qui tente ou non de vous assassiner, et parfois c’est un loup-garou qui insiste pour mettre mal à l’aise votre petit ami vampire, qui lui-même a grimpé à votre fenêtre pour vous regarder dormir. C’est toujours très cool. Surtout quand c’est fait avec une bonne chanson des années 1990.

Newsletters

«Dawson City», «White Riot», le temps gelé, le temps incandescent

«Dawson City», «White Riot», le temps gelé, le temps incandescent

Odyssée poétique à travers les décennies avec Bill Morrison, pamphlet engagé et électrique chez Rubika Sha, d'une manière très différente, ces deux films mettent en lumière les puissances toniques du documentaire.

«Newport Beach» a réinventé les ados à la télé (et sauvé les geeks)

«Newport Beach» a réinventé les ados à la télé (et sauvé les geeks)

Ça fait dix-sept ans que le pilote de The O.C. a été diffusé à la télévision américaine, en plein cœur de l'été –le 5 août 2003 très exactement. En France, il a fallu attendre octobre 2004 pour voir débarquer la série, rebaptisée Newport Beach,...

Le vertigineux miroir de «L'Infirmière»

Le vertigineux miroir de «L'Infirmière»

Jouant sur les frontières du visible, le film de Kōji Fukada déploie les ressorts d'un thriller étonnamment réaliste grâce à sa façon d'approcher des zones d'ombre.

Newsletters