Partager cet article

Comment la lèpre se répand en Floride

Un tatou à Cancun, Mexique | Chris van Dyck via Flickr CC License by

Un tatou à Cancun, Mexique | Chris van Dyck via Flickr CC License by

Les malades auraient été en contact avec des tatous.

Vous avez prévu un voyage aux États-Unis cet été? Attention à la lèpre si vous passez par la Floride. Neuf cas de malades ont été rapportés depuis début 2015, soit deux fois plus que la moyenne constatée chaque année dans l'État.

À qui la faute? Aux tatous. Les victimes auraient toutes été exposées à ce petit mammifère, présent seulement en Amérique. Les tatous sont les seuls animaux connus capables de véhiculer la lèpre –certains scientifiques pensent qu'ils l'ont eux-mêmes contractés par contact avec l'homme il y a des centaines d'années– et sont très communs en Amérique.

Lésions et excroissances

Ils sont parfois abattus et mangés par les habitants. Mais certaines victimes ne les ont peut-être même pas touchés volontairement. «S'ils essaient de sortir de leur cage, ils peuvent vous cracher dessus», précise Kyle Waltz, spécialisé dans la faune sauvage. 

La lèpre est une maladie bactérienne qui se transmet par les voies respiratoires. Elle s'attaque d'abord à la peau, puis aux nerfs, provoquant des lésions et des excroissances. Si elle n'est pas traitée à temps, elle peut provoquer des paralysies et des mutilations des membres. 

Connue depuis l'Antiquité, elle est maintenant traitée efficacement grâce à une combinaison d'antibiotiques et a disparu de la plupart des pays occidentaux. Mais, difficile à dépister, elle reste un fléau dans beaucoup de régions où les niveaux de vie et d'hygiènes sont moins élevés. Deux-cent-mille personnes en sont atteintes chaque année dans le monde.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte