Partager cet article

«Je roulais à 110 km/h quand ils ont hacké ma voiture»

Lors d'une expérience, des hackers ont réussi à prendre le contrôle d'un véhicule à distance.

«Je roulais à 70 miles à l'heure (environ 110 km/h) aux alentours du périphérique de Saint-Louis quand ”l'exploit a eu lieu. Sans que je touche au tableau de bord, les radiateurs de la Jeep Cherokee ont commencé à souffler de l'air froid, réglés au maximum [...]. Puis la radio a changé de fréquence pour une station locale de hip-hop [...], les essuie-glaces se sont activés et le liquide lave-glace a aspergé le pare-brise.»

Andy Greenberg, journaliste à Wired, s'est fait hacker sa voiture. Cette attaque n'était pas tout à fait inattendue. Il a accepté d'être le cobaye de deux hackers pour démontrer les risques que peuvent présenter les véhicules reliés à Internet. Expérience concluante: Andy a littéralement perdu le contrôle de sa voiture.

 

Failles de sécurité

Charlie Miller, ingénieur en sécurité chez Twitter, et Chris Valasek, directeur de la recherche en sécurité des véhicules chez Ioactive, les deux hackers en question, ont développé un programme capable d'exploiter les failles de sécurité des Jeep Cherokee. S'ils ont assuré au journaliste de Wired qu'ils ne feraient rien qui puisse mettre sa vie en danger, le logiciel qu'ils ont mis au point en seulement un an en aurait été tout à fait capable.

Ce modèle de voiture, vendu par le constructeur automobile américain Chrysler, utilise depuis 2013 le système «Uconnect». Ce système, basé dans l'écran de commande sur le tableau de bord, est connecté à l'ensemble de la voiture.

Relié au réseau cellulaire, il ne dispose pas de pare-feu et, une fois que les hackers l'ont localisé, ils peuvent sans problème en prendre le contrôle et commander le système de fermeture des portes, la direction du véhicule, bloquer les freins... Le tout via un ordinateur qui peut être situé à des kilomètres.

La bonne nouvelle pour les conducteurs de Chrysler, c'est qu'il existe déjà un patch, qu'ils pourront faire installer manuellement. Mais cette expérience révèle que beaucoup de progrès restent à faire en matière de sécurité pour la nouvelle génération de voiture, qui, comme tous les objets du quotidien, devient de plus en plus «connectée».

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte