Économie / Monde

Les entrepreneurs qui réussissent ont surtout des familles riches

Temps de lecture : 2 min

L’entreprenariat est souvent porté aux nues comme un talent. Quartz rappelle qu’il est aussi beaucoup une affaire de patrimoine familial.

L'entrepreneur Mark Cuban à Dallas en juillet 2015 | Reuters/Mike Stone
L'entrepreneur Mark Cuban à Dallas en juillet 2015 | Reuters/Mike Stone

Dans un article, Quartz revient sur le «mythe de l’entrepreneur» qui règne aujourd’hui, à l’heure de l’explosion des start-ups.

Alors que nous sommes souvent tentés de penser que l’aptitude à créer une entreprise est la fruit d’une «formule magique» ou d’une compilation de qualités (opiniâtreté, débrouillardise, précocité), Quartz insiste sur le fait que l’entreprenariat découle aussi bien souvent de l’argent et du renom de la famille.

«Alors que les entrepreneurs semblent avoir un penchant irrésistible pour le risque, on oublie trop souvent que c’est justement l’accès à l’argent qui leur en donne le goût. Ça, c’est un aspect essentiel: lorsque vous n’êtes pas dans le manque, c’est plus facile d’être créatif; quand vous avez un filet de sécurité, vous prenez plus volontiers des risques.»

Hommes blancs très diplômés (et fortunés)

Les économistes de Berkeley Ross Levine et Yona Rubinstein avaient analysé en 2013 les traits communs des entrepreneurs pour en venir à la constatation que la plupart étaient des hommes blancs très diplômés:

«Si vous ne détenez pas de l’argent sous la forme d’un patrimoine familial, vos chances de devenir un entrepreneur s’amoindrissent un peu.»

L’article de Quartz n’est à charge contre les entrepreneurs. Il rappelle seulement que le lancement d’un business implique bien souvent à l’entrepreneur de se priver de salaire pendant un certain temps et que 80% des premiers financements d'une affaire sont issus d’épargne ou de dons familiaux et amicaux. Cumuler ces conditions n'est pas à la portée de tous.

Newsletters

L'industrie du chocolat fait toujours travailler des enfants

L'industrie du chocolat fait toujours travailler des enfants

Ils seraient 1,5 million à participer à la production de cacao à travers le monde.

L'argent, le dernier tabou des couples

L'argent, le dernier tabou des couples

Comment faites-vous les comptes? Tous les combien? Si vous êtes en couple, avez-vous un compte commun? Quelle est la répartition des dépenses? Qui s'occupe de l'administratif? Et des impôts comme la taxe d'habitation? ...

Entre Biden et Trump, pour qui l'Europe devrait-elle voter?

Entre Biden et Trump, pour qui l'Europe devrait-elle voter?

Si la population européenne devait choisir le président des États-Unis, il est probable que la majorité voterait Biden uniquement pour éliminer Trump. Mais il y a d'autres raisons à considérer.

Newsletters